Agression homophobe à Londres: nouvelle illustration de l’augmentation des LGBTphobies depuis le vote du Brexit?

This post is also available in: English

Selon un sondage mené l’automne dernier, les crimes de haine contre les lesbiennes, les gais, les bisexuels et les trans (LGBT) ont augmenté de 147% en juillet, août et septembre 2016 par rapport à la même période en 2015, selon Galop. Pour cette association LGBT, une explication est le vote du Brexit, et le débat référendaire qui a fait ressortir des arguments homophobes,  au-delà de la race et la religion.

Le 30 décembre, une femme a été agressée à l’extérieur d’un restaurant dans le sud de Londres. Selon Scotland Yard, l’attaque s’est produite entre 22h15 et 23h15. La victime a été approchée par un groupe à l’extérieur du restaurant.
Une femme appartenant au groupe a fait des remarques homophobes à l’égard de la victime, avant de l’attraper autour du cou et de la forcer à lui remettre ses affaires, comme l’explique GayStarNews.
Une femme a été arrêtée depuis lors pour suspicion de vol qualifié puis relâchée sous caution jusqu’à la fin de février, en attendant d’autres investigations.

En juillet dernier, le gouvernement britannique a publié un plan pour lutter contre les crimes motivés par la haine. Il comprend des mesures visant à «encourager les procureurs à poursuivre des peines plus sévères pour tous les crimes haineux, y compris ceux visant la communauté LGBT». Il y a encore beaucoup de travail à faire.