condamnations homosexuels Paragraphe 175
condamnations homosexuels Paragraphe 175

Le gouvernement allemand veut annuler les condamnations des homosexuels en raison du Paragraphe 175

This post is also available in: English

Le gouvernement allemand vient ce mercredi d’approuver une loi de réhabilitation et de compensation pour les victimes du Paragraphe 175. Ce dernier, qui criminalisait les actes homosexuels avait été mis en place à la fin du 19e siècle et a été en vigueur jusque dans les années 60. Selon le Berliner Morgenpost, le projet de loi de 27 pages est très clair: il prévoit l’annulation des jugements par la loi. Il prévoit également une compensation de 3000 euros pour chaque condamnation. Mille cinq cents euros seront payés aux victimes par année de détention subie. Les victimes pourront également demandé au procureur un certificat de réhabilitation.

En République Fédérale, le Paragraphe 175 (qui ne touchait que les hommes) a été abandonné en 1969 mais aboli en 1994. Selon des estimations, environ 50000 hommes ont été condamnés à des peines de prison jusqu’en 1969. Puis 3500 avaient été emprisonnés ensuite. En Allemagne de l’Est, le Paragraphe 175 est resté en vigueur jusqu’en 1968. Mais on ne sait pas précisément combien d’hommes ont été emprisonnés dans cette partie de l’Allemagne.
Pour Christine Lüders, la directrice de l’agence anti-discrimination, espère que le parlement allemand approuvera très rapidement cette loi. « Les victimes de cette injustice ont du attendre longtemps, a déclaré Lünders au Berliner Post. Nous leur rendons justice. »
Le ministre de la Justice du gouvernement d’Angela Merkel a déclaré que le « Paragraphe 175 a brisé et interrompu des carrières et a détruit des vies, et les victimes doivent aujourd’hui être soutenues par la justice ».
Selon un sondage de l’agence fédérale anti-discrimination, 86?1% des Allemand.e.s sont favorables à la réhabilitation des victimes du Paragraphe 175. Et 69,6% des personnes interrogées étaient d’accord avec une mesure de compensation.

La fin du régime nazi n’a pas mis fin au calvaire des homosexuels. Au delà des condamnations en raison de leur orientation sexuelle, des homosexuels ont été castrés entre 1945 et 1968 comme l’ont montré de nouvelles recherches.