pro LGBTQ
pro LGBTQ

La majorité des Américain.e.s soutiennent l’égalité des droits (mais pas les droits des trans)

This post is also available in: English

Un récent sondage Harris a révélé que la plupart des Américains sont pro LGBTQ (bien qu’un peu plus de la moitié sont favorables aux projets anti-trans dans les toilettes).

Le sondage Harris montre:

  • Les deux tiers (66%) des adultes disent s’opposer aux lois permettant aux entreprises en raison de leurs objections religieuses de refuser des services aux personnes LGBT (et une proportion similaire, 68%, avait déclaré son opposition dans un sondage Harris de mai 2016).
  • 62% des adultes s’opposent aux lois des états qui abrogent ou renversent les lois anti-discrimination LGBT locales ou urbaines et interdisent aux villes d’adopter des protections similaires à l’avenir (ce qui a légèrement augmenté par rapport aux 60% des adultes qui le pensaient en mai 2016).

Ce sont de bonnes nouvelles! Mais quand il s’agit des droits des trans, les choses sont un peu plus compliquées:

En dépit de ces opinions majoritaires, les Américain.e.s sont plus divisés sur la législation pour restreindre l’accès aux toilettes pour les Américain.e.s trans en exigeant des individus d’utiliser les toilettes qui correspond à leur sexe à la naissance plutôt qu’à leur véritable identité de genre. En mai 2016, 49% de tous les adultes avaient exprimé leur soutien à ces mesures restrictives, mais en janvier 2017, 54% des Américains les soutiennent et 46% des adultes s’y opposent.

Néanmoins, plus de six Américain.e.s sur dix (63%) conviennent que tous les édifices publics devraient être tenus d’offrir des toilettes neutres. Les Américain.e.s favorisent légèrement le gouvernement fédéral (39%) par rapport aux gouvernements des États (36%) pour décider de l’accès aux toilettes, tandis que 22% ne sont pas du tout sûrs.

C’est un signe encourageant du progrès social dans une période où le Parti républicain pousse pour des lois anti-LGBTQ. Mais pour que cela signifie quelque chose, les Américain.e.s doivent mettre leurs opinions pro-LGBTQ en action.

Traduction: Christophe Martet