Annecy
Annecy

Annecy: Trois ans de prison pour avoir tiré à la carabine sur des gays

A Annecy en Haute Savoie, deux jeunes hommes ont été condamnés à  trois ans et six mois  d’emprisonnement, dont six mois avec sursis pour avoir tiré sur un homme et son chien, puis sur deux hommes gays, rapporte le Dauphiné Libéré.

Fin septembre, les trois garçons — qui font partie de la communauté des gens du voyage — ont tiré à la carabine sur un pêcheur et son chien, puis, quelques jours plus tard sur deux hommes qui se trouvaient dans un lieu de rencontre gay de la région, près du pont d’Onnex. « L’arme utilisée, une carabine à air comprimé, explique probablement que les blessures occasionnées ne soient pas encore plus conséquentes. », précise le journal.

Les accusés ont tenté d’utiliser la « gay panic defense »

Jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Annecy, les deux adultes ont nié les faits, mais pas leur homophobie, comme le souligne Le Dauphiné. « Ils se touchent, ils s’embrassent, j’aime pas l’habitude de voir ça, j’ai eu peur », aurait déclaré l’un d’eux. Un exemple de la tactique habituelle des agresseurs et assassins homophobes qui tentent de minimiser leur geste en évoquant leur peur des homosexuels (ou des personnes trans). Cela fut le cas notamment aux Etats-Unis lors du procès pour le meurtre de la jeune femme trans Islan Nettles [évoquée dans le documentaire Netflix, The Death and Life of Marsha P. Johnson]. Son meurtrier avait prétendu avoir basculé dans une « rage aveugle » après avoir compris qu’elle était une femme trans.

Vu la peine prononcée par le tribunal d’Annecy, le juge ne semble pas être tombé dans le panneau ce qu’on appelle la « gay panic defense ».

Un troisième complice, mineur, sera jugé ultérieurement devant une juridiction pour mineurs.