Cet homme a été arrêté à Dubai pour avoir touché un autre homme dans un bar bondé

This post is also available in: English Español Português ไทย 繁體中文 Українська

Malheureusement, il reste beaucoup de pays homophobes dans le monde. Nous vous avons parlé récemment des personnes arrêtées en Egypte pour avoir brandi un rainbow flag lors d’un concert. Et maintenant, une nouvelle histoire dingue: Jamie Harron risque trois ans de prison à Dubai. Son crime? Avoir touché un autre homme sur la hanche dans un bar.

Harron est un électricien écossais. Il travaille en Afghanistan, mais est allé pour quelques jours aux Emirats Arabes Unis. Le 15 juillet, il s’est rendu dans un bar bondé de Dubai, le Rock Bottom Bar.

LIRE AUSSI | Indonesia Continues Anti-LGBTQ Crackdown by Arresting 141 Men at a Popular Gay Sauna

En se frayant un chemin à travers la foule, Harron a posé sa main sur la hanche d’un autre homme. Il ne s’agit pas d’avances — il essayait simplement d’éviter de renverser son verre pendant qu’il traversait le bar.

A peine une demie-heure plus tard, la police est venue l’arrêter pour deux motifs: consommation d’alcool et outrage public à la pudeur.

Alors que le voyage de Harron était censé durer deux jours, il est détenu à Dubai depuis l’incident. Il a passé cinq jours à la prison Al Barsha, avant d’être libéré sous caution. En revanche, on lui a confisqué son passeport.

Harron devait passer devant le tribunal le 8 octobre, mais la date a été changée, sans que lui ou son avocat en soit informé. Puisqu’il n’était pas là au tribunal, il a été condamné à 30 jours de prison pour défaut d’apparition à une audience dont il n’avait pas connaissance.

LIRE AUSSI | Chechnya is Just 1 of 3 Countries Currently Arresting Gay People En Masse

Depuis l’incident, Harron a perdu son travail. Il a dépensé plus de 35 000 euros en frais d’avocat.

Pour l’association Detained in Dubai c’est un problème récurrent. « C’est un nouvel exemple de la facilité avec laquelle on arrête et emprisonne les touristes à Dubai et de la mauvaise organisation de la justice. »

Photo de Jamie Harron via Facebook