La BBC fait accidentellement de la pub à un site de porno gay pendant un reportage sur Donald Trump

This post is also available in: English Español Português ไทย 繁體中文

Pendant un reportage sur Donald Trump, la BBC a accidentellement fait de la pub à un site de porno gay, en faisant un lien vers le fil Twitter très NSFW du site.

La BBC a publié un article sur la réponse de Trump à la nouvelle que son ancien directeur de campagne s’apprêtait à se rendre au FBI après avoir été accusé de collusion avec le gouvernement Russe. La BBC a rappelé que « Le président américain Donald Trump s’est lancé dans une tirade sur Twitter à propos de la « culpabilité » d’Hillary Clinton et du Parti Démocrate.

L’article a ensuite fait figurer une réponse à Trump, en expliquant: « Sur Twitter beaucoup l’ont rapidement accusé de tentative de diversion par rapport à l’enquête sur ses liens avec la Russie, en se plaignant qu’on ne s’intéresse pas assez à un opposant qu’il a battu à l’élection présidentielle il y a presque un an. »

La réponse à Trump que la BBC a choisi venait de TitanMen, un studio de porno gay installé à San Francisco.

Entre deux tweets attaquant le président, le fil Twitter de TitanMen est plein d’image et de GIF extraits de leurs films. Twitter n’interdit pas le contenu explicite, donc leur fil est rempli de mec nus en pleine relation sexuelle.

Beaucoup ont malicieusement remarqué que la BBC avait mis en avant le studio de porno gay dans son article.  Un internaute a écrit: « @BBCNews embedde des tweets d’un compte NSFW. Je me suis arrêté de lire l’article pour aller profiter de ce que propose @TitanMen »

Un autre utilisateur: « J’adore le dernier article de la BBC sur Trump… Ils ont cité un tweet de @TitanMen. Pas sûr qu’ils aient conscience de ce qu’ils ont cité. »

Après quelques heures, la BBC a pris conscience de sa gaffe et a remplacé la réponse du studio porno par une réponse d’un autre internaute.

L’ancien directeur de campagne de Trump, Paul Manafort et l’ancien membre de la campagne de Trump Rick Gate se sont rendus lundi au Procureur spécial Robert Mueller.