Cette campagne de pub utilise des hommes nus comme simples accessoires

This post is also available in: English Español Português ไทย 繁體中文

La campagne d’automne de Suistudio, une entreprise qui fabrique des costumes pour femme, est devenue virale parce qu’elle utilise des corps d’hommes nus en arrière plan de ses photos. Le slogan de la campagne dit simplement « Not dressing men » (« On n’habille pas les hommes »). C’est un détournement des publicités habituelles où les femmes sont utilisées comme des accessoires pour hommes.

Dans les photos de la campagne, les hommes sont face contre terre, flous, en partie hors cadre et semblent être de simples objets appartenant aux femmes, à l’image des couvertures et coussins tout autour.

L’inclusion des hommes dans la campagne lui donne indéniablement un côté sexy et attire l’attention, mais les femmes restent fièrement au premier plan. Dans les plupart des clichés, elles regardent directement l’appareil comme pour dire « Oui, je possède un mec nu. Et ce costume me va superbement. C’est quoi le problème? »

Leurs costumes coûtent de 500 à 700 euros, plutôt du haut de gamme, donc. Cela dit, une femme qui a les moyens de s’offrir un mec nu sur son canapé en cuir a probablement de quoi s’acheter un costume à 700 euros.

Voici les pubs de Suistudio avec des hommes nus

Posée et stylée

Suistudio 02

Un tapie en peau nue

Suistudio 03

Une simple statue en arrière-plan

Suistudio 04

« Je possède tout »

Suistudio 05

Belles… boucles d’oreille!

Suistudio 06

La présence de femmes noires dans cette campagne ajoute une dimension supplémentaire à la remise en cause des représentations du pouvoir. On ne voit pas tous les jours des femmes noires se tenir fièrement debout sur des corps d’hommes blancs.

LIRE AUSSI | 5 Contemporary Queers Who Are Revolutionizing Fashion

Bien que les costumes soient souvent considérés comme des vêtements masculins, on commence à voir de plus en plus de costumes faits pour des femmes .

Il y a quelques années, le designer queer Leon Wu a inventé le concept d' »andropométrique », une méthode de mesure « basée sur l’identité de genre et le style queer ». Wu utilise l’andropométrique pour créer des costumes sans distinction de genre ou de type de corps avec son entreprise Sharpe.

Ce mouvement en faveur d’un style unisexe et androgyne a même conduit certains magasins à supprimer les sections hommes et femmes.