voeu conseil de paris tchétchénie
voeu conseil de paris tchétchénie

Sur la situation en Tchétchénie, Christophe Girard, maire du IVe arrondissement, va porter un vœu au Conseil de Paris

Christophe Girard, le maire ouvertement gay du Ive arrondissement de Paris, a fait hier une communication au Conseil d’arrondissement concernant la situation des personnes LGBT en Tchétchénie. A l’unanimité, le Conseil a accepté que Christophe Girard présente un voeu sur cette question au Conseil de Paris, qui se réunit la semaine prochaine.

Voici le texte de cette communication:

« Selon les faits rapportés par le journal russe indépendant Novaya Gazeta le 1er avril 2017, les homosexuels feraient l’objet d’un traitement barbare et inhumain en Tchétchénie, république constitutive de la Fédération de Russie. Selon ce média, une centaine de personnes auraient été arrêtées, emprisonnées, torturées et parfois tuées pour cause d’homosexualité. Il est évidemment essentiel de vérifier la véracité de ces faits extrêmement graves mais crédibles, tant l’homophobie s’exprime ouvertement dans cette partie du monde.

L’Histoire nous montre que l’homophobie ordinaire, résultant essentiellement de l’ignorance, se mue en rejet de l’autre, en refus de l’égalité des droits, en violences verbales ou agressions physiques assumées à l’égard des personnes des communautés LGBTQ. Le constat est sans appel : l’homophobie tue encore avec l’attaque du Backstreet Café à Seattle en 2013, avec l’attentat d’Orlando en juin 2016 et aujourd’hui, vraisemblablement, en Tchétchénie aux portes de l’Europe.

Militant engagé pour l’égalité de toutes les identités sexuelles depuis mes années d’études à San Francisco à la fin des années 1970 et Maire du 4ème arrondissement de Paris où se côtoient paisiblement tous les styles de vie, je porterai un vœu, au prochain de Conseil de Paris des 9, 10 et 11 mai prochains pour que la Maire de Paris demande et nous apporte un éclairage sur les faits rapportés par ce journal russe et relaye nos inquiétudes auprès de ses interlocuteurs internationaux.

Face à cette situation d’urgence, il en va de notre responsabilité et de notre devoir de vigilance d’Élus parisiens, français et européens d’exprimer notre consternation face à l’oppression des homosexuels dans le monde.

Paris doit rester une ville de liberté, engagée dans la défense des droits LGBTQ et de toutes les minorités. »

 

Lire aussi d’autres articles de Unicorn Booty sur la situation en Tchétchénie.