Couleurs gaies FN
Couleurs gaies FN

À Metz, Couleurs gaies dénonce le FN Lorrain qui est ‘contre la sécurité des LGBT’

La campagne pour les élections bat son plein mais les associations LGBT veulent faire entendre leurs voix. Pour Couleurs gaies, association LGBT implantée à Metz, veut faire tomber les masques et alerter sur l’attitude du Front National. Selon l’association, le FN « s’active pour empêcher la lutte contre les haines anti LGBT d’avancer à Metz et dans notre région. »

Une des élues du FN, Françoise Grolet, est « une des plus farouches opposantes à l’égalité des droits dans notre bonne ville. » Elle était très opposée au mariage pour tous et a manifesté à plusieurs reprises contre le projet de loi. A la Région, elle côtoie Thierry Gourlot, le président du groupe Front National. Ce dernier, selon Couleurs gaies, a critiqué les subventions aux associations LGBT. Il qualifiait ainsi le soutien au Centre LGBT de Lorraine-Nord de « scandaleux détournement de l’argent public par des pseudo-associations sans scrupules. »

Des paroles aux actes. Couleurs gaies rappelle que le groupuscule d’extrême droite Lorraine Nationaliste avait déployé une banderole haineuse lors de la Pride de Nancy en 2014. Le 16 mars, en appel, deux militants d’extrême droite ont été relaxés en appel.

procès

Selon l’association, la tentative de « dédiabolisation » du parti d’extrême droite est un leurre. Pour Couleurs gaies: «[…] le parti de Marine Le Pen en Lorraine comme dans toute la France milite en faveur d’une régression considérable des droits des personnes LGBT au détriment de leurs sécurité.