Les hommages se multiplient après la mort d’Edie Windsor, héroïne des droits LGBT aux Etats-Unis

This post is also available in: English

Edith « Edie » Windsor, la femme lesbienne qui a permis l’ouverture du mariage aux couples de même sexe aux Etats-Unis, grâce à une plainte contre l’Etat fédéral, est morte hier 12 septembre à l’âge de 88 ans.

Edie Windsor et son combat judiciaire

En 2007, Edith Windsor a épousé sa compagne de longue date Thea Spyer à Toronto au Canada. L’année suivante, New York a ouvert le mariage aux couples de même sexe et l’année d’après, Thea est décédée. Cette dernière a laissé à Edith un héritage, et en faisant sa déclaration aux impôts Edith Windsor a sollicité l’exonération fiscale fédérale pour les époux survivants. Toutefois, parce que la troisième section de la soi-disant Loi de défense du mariage (Defense of marriage act, DOMA), imposait au gouvernement fédéral de ne reconnaître que les mariages « entre un homme et une femme », la demande d’Edith Windsor a été rejetée, et on a exigé d’elle le paiement d’une taxe de 363 053 dollars (environ 303 000 euros).

Edith est allée en justice et  le 26 juin 2013 – presque 44 ans après les émeutes de Stonewall – la Cour Suprême des Etats-Unis a rendu un arrêt à 5 voix contre 4 déclarant la troisième section de DOMA inconstitutionnelle, affirmant qu’il s’agissait d’une « privation de la liberté d’une personne protégée par le Cinquième Amendement ».

Cette victoire devant la Cour Suprême a soulevé de sérieuses questions légales sur l’intérêt qu’a un gouvernement à refuser le mariage aux couples de même sexe et a permis de construire un momentum autour du nombre croissant de plaintes liées au mariage, ce qui a mené finalement à la décision de la Cour Suprême de 2015, qui a instauré l’égalité en matière de mariage dans tout le pays.

Edith Windsor s’est remariée en septembre 2016 à Judith Kasen-Windsor.

Les associations LGBTQ et les associations pour les libertés civiles rendent hommage à Edie Windsor

Dans un communiqué l’American Civil Liberties Union a écrit:

« Aujourd’hui, nous avons perdu une grande pionnière des droits civils, Edie Windsor. La roue du progrès va de l’avant grâce à des gens comme Edie Windsor qui ont la force de se lever face à l’injustice. Nous sommes fiers d’avoir été aux côtés d’Edie lorsqu’elle a mené son combat pour les couples de même sexe jusqu’à la Cour Suprême. Nous la pleurons aujourd’hui, comme tous ceux qu’elle a ému durant son incroyable vie. »

La Gays and Lesbians Allied Against Defamation (GLAAD) a ajouté ceci:

« Elle a marqué de nombreuses vies, et à Glaad, nous sommes profondément attristés par son départ, mais sa gentillesse, sa compassion et son héritage vivront pendant longtemps. Les militants et les associations LGBTQ vont organiser une vigie pour Edie devant le Stonewall Inn à New York. »

Parents and Friends of Lesbians and Gays (PFLAG), l’équivalent de Contact a publié le communiqué suivant:

« Nous avons perdu un trésor national, une personne qui s’est engagée pour l’amour et qui n’a jamais cessé de se battre pour le changement et la justice. Edie avait tellement de joie pour la vie et a tellement donné à notre communauté. J’espère qu’elle a ressenti l’amour que nous avions pour elle et que nous lui avons rendu tout ce qu’elle nous a donné. »

Lambda Legal a écrit:

« Nos cœurs se joignent à ceux de sa femme, Judith Kasen-Windsor, leur famille et à tous ceux dont les vies ont été changées parce qu’Edie s’est battue pour elle-même et pour sa communauté… Grâce à Edie, notre union est encore plus parfaite. Elle a laissé une trace indélébile sur tous ceux qui ont connu son histoire et tous ceux dont l’amour est désormais reconnu et protégé. Merci Edie. On se souviendra de toi avec un profond respect et beaucoup de reconnaissance. Tu nous manqueras. »

Enfin, la Human Rights Campaign:

« Les générations futures apprendront comment elle a fait face à la discrimination, avec le courage d’une résistante et comment elle a audacieusement mis les Etats-Unis au défi de traiter légalement son mariage avec Thea Spyer comme un autre couple – comme notre Constitution le permet. Après la victoire d’Edie Windsor sur le DOMA, elle a continué à se battre à et à galvaniser des centaines de milliers d’américains pour soutenir l’affaire Obergeffel devant la Cour Suprême en 2015. »

D’autres ont rendu hommage à Edie Windsor sur les réseaux sociaux

 

Pour la remercier…

Rappeler son héritage aux autres

En postant des photos d’elle et de Thea Spyer

Nous rappelant son style très décomplexé

Et nous laissant avec l’une de ses meilleures citations:

Rest in power, Edith Windsor.