ÉTUDE : Boire du café ferait bander plus fort

This post is also available in: English Português Deutsch Русский

Le café — y a-t-il quelque chose que ce breuvage ne puisse accomplir ? Il nous réveille, nous donne la pêche le matin, des palpitations super cools et, à ce qu’il paraît, il empêche la dysfonction érectile ! …

Des chercheurs du Texas ont découvert que les hommes de plus de 20 ans qui boivent deux à trois tasses de café par jour ont tendance à avoir moins de problèmes pour bander que ceux qui s’abstiennent d’en boire. Et, bonne nouvelle pour les amateurs de thé – c’est la caféine du café qui est responsable de ce miracle, ce qui fait que vous aurez simplement besoin de boire, et bien… environ quatre à six tasses de thé pour obtenir la même quantité de notre drogue préférée.

Selon l’étude, ceux qui buvaient deux ou trois tasses étaient 42 pour cent moins susceptibles d’avoir des difficultés à l’avoir bien raide, comparés aux personnes qui se sont privées de cet excitant nectar des dieux. Les hommes qui buvaient quatre à six tasses étaient seulement 39 pour cent moins passibles d’avoir des problèmes que les non-buveurs de café, mais quoi qu’il en soit, la caféine est assurément une panacée.

L’étude récapitule également des conclusions antérieures qui stipulent que la même quantité de caféine peut réduire le risque de diabète de type 2 et les maladies cardiaques, deux conditions qui peuvent conduire à des problèmes d’impuissance. Malheureusement, si vous avez déjà du diabète, la caféine ne vous aidera pas.

Comment cela fonctionne t-il ? La caféine (de manière assez contre-intuitive) détend les artères et les muscles dans votre paquet, augmentant ainsi le flux sanguin. Et tout bon médecin vous le dira, c’est l’afflux de sang dans votre teub qui vous emmène à Triqueland, petits veinards.

Alors la prochaine fois que quelqu’un(e) vous demande si c’est vraiment raisonnable de reprendre une tasse de café, regardez-le (la) dans les yeux et dites-lui : « OUI. JE PRENDS SOIN DE MON ZIZI. »

Comments are closed.