Selon une étude, les hommes avec une certaine forme de visage sont plus enclins à aller voir ailleurs

This post is also available in: English Português

Une étude canadienne sur la forme du visage récemment publiée dans le journal Archives of Sexual Behavior a conclu que les hommes avec un visage court et large « sont plus motivés sexuellement… ont davantage de puissantes pulsions sexuelles… sont plus faciles à convaincre quand il s’agit de relations sexuelles occasionnelles et envisagent plus la possibilité d’être infidèles à leurs partenaires, » comparés à ceux dont le visage a une autre morphologie.

Comment l’étude de la forme du visage a-t-elle fonctionné?

L’étude menée par Steven Arnocky, un professeur spécialisé dans la psychologie évolutionnaire, le conflit sexuel et l’écologie comportementale à l’université de Nipissing au Canada, s’est déroulée en deux parties.

Dans la première, l’équipe d’Arnocky a posé des questions concernant leurs pulsions sexuelles et leur comportement interpersonnel à 145 étudiants qui étaient impliqués dans une relation amoureuse. Dans la seconde, l’équipe a posé à 314 étudiants les mêmes questions ainsi que d’autres concernant leur orientation sexuelle, leur ouverture à l’infidélité et leur facilité avec les relations sexuelles occasionnelles n’impliquant ni amour ni engagement.

Son équipe de recherche a mesuré le visage de chaque participant à partir de photographies en effectuant un ration largeur par hauteur. Ils en ont conclu que plus le visage d’une personne est court et large, plus elle est motivée sexuellement, y compris concernant l’ouverture aux relations sexuelles occasionnelles and l’infidélité (aussi appelé tromper).

Ce n’est pas la première étude qui prouve la relation entre les dimensions du visage et le sexe

Alors que l’étude d’Arnocky peut paraître comme un non-sens biométrique ou une totale coïncidence, surtout quand on considère le petit et non aléatoire échantillon d’étudiants en université, ses conclusions sont en fait appuyées par des recherches antérieures qui établissent une corrélation entre la structure faciale et les traits psycho comportementaux.

Par exemple, des étude précédentes ont montré que des hommes avec des visages carrés paraissent « plus agressifs, plus dominants, comme suivant moins l’éthique et plus attirant en tant que partenaires de relations sexuelles à court terme que leur opposés à visages plus fins et plus longs. »

face shape study 02, Steven Arnocky
Steven Arnocky

Auparavant, des recherches ont déterminé que la testostérone jouait un rôle clé dans le modelage du visage des individus durant les périodes de développement, telles que la puberté, et peut-être aussi dans le comportement sexuel. L’hormone joue un rôle dans la formation de l’attitude sexuelle et des désirs de l’adulte, et c’est l’une des hormones parmi tant d’autres qui affecte la croissance du corps et la maturation sexuelle durant la durée de vie d’une personne.

Soit dit en passant: le Professeur Arnocky (ci-dessus) est super sexy. Je dis ça, je dis rien. On se demande quel est son ratio hauteur par largeur faciale.

Crédit photo d’AvailableLight via iStock

(Visited 377 times, 1 visits today)