LGBTQ chinois harcèlement
LGBTQ chinois harcèlement

Les élèves LGBTQ chinois.es subissent la violence, le harcèlement sexuel dans l’indifférence

This post is also available in: English 繁體中文

Les écoliers et étudiant.e.s LGBTQ en Chine sont confronté.e.s à l’intimidation en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre, et les autorités scolaires ne s’en soucient guère.

Tongyu, un groupe de défense des droits des lesbiennes à Pékin, a interrogé des élèves queers en 2016, la plupart à l’université. Ils ont découvert que plus des deux cinquièmes des répondant.e.s avaient pu assister à de l’intimidation et de la violence contre les élèves LGBTQ dans leurs écoles.

Parmi les victimes, 14% ont été harcelées sexuellement par leurs camarades de classe ou même par le personnel de l’école.

Certains élèves changent d’école pour tenter d’y échapper. D’autres souffrent en silence, ou pensent au suicide.Malheureusement, les enseignants n’apportent aucune aide.

Un étudiant a confié à  Sixth Tone: «Ils ne se rendent pas vraiment compte à quel point [l’intimidation] peut blesser un étudiant psychologiquement. Ils veulent juste s’assurer que vous étudiez dur avec de bonnes notes. « Les parents ne sont pas beaucoup plus utiles.

L’homosexualité est encore très stigmatisée en Chine, et de nombreux étudiants queers ont peur de faire leur coming-out à la maison.

Shang Shaohua, de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, a demandé que les enseignants soient formés sur les genres et sur la diversité LGBT afin de prévenir la violence dans les établissements.

Traduction: Christophe Martet