Trop gay l’opéra « Edward II »? Une critique s’en prend violemment à l’équipe du Deutsche Oper de Berlin

Sa parole est rare. Le président de l’Association Allemande du Théâtre, Ulrich Khuon, a pris la plume pour exprimer son malaise suite à un article d’une journaliste de Die Zeit. En cause, sa critique d’Eduard II, qui triomphe actuellement sur la scène du Deustche Oper à Berlin.

Christine Lemke-Matwey a rédigé une critique (uniquement lisible dans l’édition papier) et, selon Ulrich Khuon, elle n’aurait pas manqué de critiquer la qualité de l’opéra et de pointer l’homosexualité de l’équipe de création et des responsables de l’Opéra. Pour Ulrich Khuon, elle s’en prend directement à la communauté gay.

Cette œuvre du compositeur suisse Andrea Lorenzo Scartazzini, avec le baryton Michael Nagy dans le rôle titre, est inspirée d’une pièce de Christophe Marlowe, qui fait la part belle à l’homosexualité de ce souverain britannique du 14e siècle. Dénoncé comme sodomite pour sa relation avec le beau chevalier Gaveston, il devra abdiquer et meurt en 1327. Selon certaines sources de l’époque, on l’aurait empalé avec une barre de fer rouge dans le rectum. Une mort qui en fera longtemps une figure de martyr homosexuel.
Il n’était donc pas étonnant que l’opéra, après la pièce, s’intéresse avant tout à cet aspect majeur de la vie d’Edouard II.

 

Ce que le site décrit comme du théâtre musical, puisqu’il y a des parties parlées et des parties chantées, est une oeuvre qui examine aussi l’attitude de la société envers les homosexuels. On y voit très clairement une référence directe aux opposants au mariage pour tous et leurs funestes banderoles rose et bleu.
Edward II gay

Ulrich Khuon ne décollère pas car selon lui, la critique du Zeit a des relents d’homophobie, en réduisant l’équipe de l’opéra à leur orientation sexuelle supposée. Et il enfonce le clou: C’est précisément au moment où le bonheur de la différence et le pouvoir des communautés diverses sont négligés au profit d’identités simples, que le théâtre est un lieu de collaboration qui ne peut pas se limiter à des réponses simples. »

 

Lire la présentation de l’opéra Edouard II sur le site ForumOpera.com.

(Visited 179 times, 1 visits today)