Un Youtubeur gay marocain attaqué après l’appel au viol par le cinéaste Mahmoud Frites

This post is also available in: English

Mardi 22 août, le cinéaste marocain Mahmoud Frites a publié un post sur Facebook à sur le youtubeur Adam « Adouma » Lhlou.

 

Gay Moroccan Youtuber First Post

Le message de Frites indique: «Je ne comprends pas ceux qui violent les ânes, les personnes handicapés, les personnes âgées, les bébés et les enfants, mais qui ne violent pas les personnes qui non seulement rêvent d’être violées mais qui sont également disposées à payer pour être violées.  »

Bien que plus tard, Frites a déclaré qu’il plaisantait simplement – disant: « Après avoir été la cible de critiques vives, des homosexuels et des personnes qui encouragent l’homosexualité, pardonnez-moi d’avoir écrit ce post même si je plaisantais ». – Trois jours plus tard, vendredi 25 août, Adam Lhlou a été attaqué par trois hommes.

Les attaquants ont frappé Lhlou au visage et dans le cou. Ils ont également déchiré ses vêtements et ont menacé de le tuer. L’assaut s’est arrêté lorsque un chauffeur de taxi a aidé Lhlou.

Lhlou a ensuite publié des photos de ses blessures:

تعرضت الى اعتداء بعد ان قام شبح مخرج بدعوة الناس الى اغتصابي عوض اغتصاب فتاة الطوبيس و حمارة سيدي قاسم حسب قوله انا مستع…

Posted by Adam Lhlou on Friday, August 25, 2017

La publication de Lhlou dit:

 

« J’ai été attaqué après que le fantôme d’un réalisateur ait appelé les gens à me violer, car il a dit que je suis prêt à payer de l’argent en échange d’une violage! Aujourd’hui, je vous le dis, monsieur Frites, félicitations, vous avez réussi votre désir Vous êtes, selon vos propres mots, un réalisateur, un combattant, un artiste. Mais vous n’êtes qu’une abstraction de l’humanité, et vous êtes un terroriste déguisé en veilleur.

« Je demande aux organisations de défense des droits humains de demander à tous ceux qui m’amènent d’attaquer cette créature. Je ne veux pas violer si nous étions en Europe, vous seriez tenu responsable et punis pour cela. Je demande des banderoles contre le viol. Je demande vos votes Avec ma voix. Nous disons oui. Nous avons droit à la vie malgré les différences. Nos couleurs et nos Dinats sont tous un vote oui pour la vie!  »

Frites a répondu, en français, à un utilisateur inconnu de Facebook, et lui a dit qu’il avait été mal compris.

gay moroccan youtuber response

Frites dit:

« Bonjour

« Excusez-moi de vous dire que vous avez mal compris mon statut de viol. Je, en tant que directeur, respecte la vie privée des gens. Je respecte leur choix d’être gay. Je n’ai pas le droit de critiquer leurs modes de vie. Mais dans mon statut Vous avez partagé sur votre page Facebook. Je parle d’un homme gay qui vit à tanger et qui fait et partage des vidéos qui contiennent des mots vulgaires pour exciter les jeunes garçons.

« Et dans mon statut, je voulais simplement dire qu’il y a des gens qui admettent être volontairement violés et qu’ils peuvent même le payer. Et bien sûr, je parle d’hommes gais, pas tous les hommes gais. Je travaille déjà avec des acteurs homosexuels , Et j’aime avoir ce genre de personnage dans mes films. Ils sont sympa et ne nuisent à personne. J’espère que ma réponse est claire et claire.

« Et la prochaine fois, essayez de comprendre avant de juger et d’insulter les gens gratuitement. Et attention aux journalistes marocains. Ne leur croyez pas qu’ils sont de vrais menteurs.

« Bonne nuit »

Pour faire court – c’est une autre non excuse, où il condamne à la fois la victime et les infos pour avoir fait rapport à ce sujet.

Frites a depuis enlevé ses posts originaux.