Qui était George Quaintance, l’artiste gay à qui Tom of Finland doit (presque) tout?

This post is also available in: English Español

Alors qu’un biopic sur Tom of Finland va sortir en France en juillet prochain, penchons-nous sur l’artiste qui lui a tout appris. George Quaintance n’est pas un nom familier comme Tom of Finland, mais il est un artiste queer que vous devez connaître.

Artiste majeur du «corps masculin» des années 1940 et début des années 50, George Quaintance a travaillé pour les magazines tels que Physique Pictorial, Demi-Gods et Body Beautiful et il a inspiré une génération d’artistes comme Tom of Finland, Harry Bush, Etienne et beaucoup d’autres.

Élevée dans une ferme en Virginie, Quaintance a parcouru un chemin fascinant de transformation à différents moments de sa vie. Il a été danseur, le portraitiste préféré de l’intelligentsia de Washington, et un coiffeur célèbre, bien qu’il n’ait jamais touché de cheveux.

George Quaintance

George Quaintance

Quaintance a vécu et a travaillé durant la période où l’homosexualité était réprimée. Ses peintures et photos physiques ne pouvaient pas montrer un pénis. Dans une époque antérieure à Stonewall, à la révolution sexuelle, aux droits des homosexuels et à la crise du sida, Quaintance et son art érotique camp existaient dans un demi-monde à la limite de la légalité.

George Quaintance est décédé en 1957.

Soixante ans plus tard, le monde masculin fantasmé créé par Quaintance, peuplé par des latin lovers, des cow-boys vigoureux et musclés conserve tout son pouvoir d’attraction. Ses tableaux très prisés sont rarement vendus aux enchères, mais plutôt en privé pour des sommes non divulguées.

L’artiste et designer britannique John Coulthart a écrit sur cet artiste:

George Quaintance (1902-1957) a été pionnier d’un art érotique beefcake qui n’est pas particulièrement à mon goût, mais qui aujourd’hui semble distinctement … pittoresque? Également distinctement démodé puisque la plupart de ses hommes ont des airs de Burt Lancaster, même les Spartes qui se sèchent [après le bain]. …

Le monde de Quaintance est un paysage rêvé dont la femme est absente, avec de jeunes hommes glamour parfaitement musclés qui montrent leurs corps les uns aux autres mais ne font rien de salace comme de s’embrasser. Il s’agit d’une utopie de bon goût mais il y a cinquante ans c’était plus que suffisant pour provoquer une charge érotique chez les hommes affamés d’images homoérotiques. De notre point de vue aujourd’hui, cela semble plutôt innocent; Même les bosses dans leurs jeans sont modestes par comparaison avec les excès de Tom of Finland.

 

Traduction: Christophe Martet

Jetez un oeil à certains des chefs-d’œuvre fascinants de George Quaintance: