épidémie Italie
épidémie Italie

Italie: Une épidémie d’hépatite A aiguë frappe actuellement les gays

This post is also available in: English

Les gays italiens sont actuellement touchés par une épidémie d’hépatite A aiguë et les cas sont en augmentation depuis ces sept derniers mois. L’Institut supérieur de la santé (ISS) tire la sonnette d’alarme. Entre le mois d’août 2016 et février 2017, 583 cas, dont 85% chez des hommes, ont été déclarés. Cela correspond à une augmentation de 400% par rapport à la même période l’année précédente.

L’Europride d’Amsterdam en ligne de mire

Parmi les facteurs possibles de cette expansion de l’épidémie, l’Europride qui s’est tenue à Amsterdam en août dernier. L’ISS explique ainsi que les quatre souches du virus décrites précédemment en Europe n’avaient jamais été signalées en Italie avant le 1er août 2016.  L’ISS souligne donc que « la participation d’environ un demi-million de personnes à l’Europride d’Amsterdam peut avoir joué un rôle dans l’amplification des micro-épidémies existantes dans la communauté homosexuelle de certains pays européens (Royaume-Uni, Pays-Bas et Allemagne) et la diffusion conséquente des souches dans d’autres pays, dont l’Italie. » Ce dernier pays est cependant le plus touché par l’épidémie.

Tableau des cas déclarés d’hépatite A en Italie entre janvier 2012 et février 2017

Vaccination fortement recommandée

L’ISS recommande fortement la vaccination chez les gays et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Si l’on ne met pas dès maintenant un coup d’arrêt à la transmission du virus, celle-ci pourrait se poursuivre en vue de la World Pride. Cette manifestation est prévue à Madrid en juin prochain. Les actions de vaccination par les associations communautaires sont encouragées et une vaccination contre l’hépatite A et B est recommandée si nécessaire.

Le virus de l’hépatite A est transmis généralement lors de séjour en zone endémique, par la consommation de fruits de mer et aussi par certaines pratiques sexuelles (anulingus ou « rimming »).

En savoir plus

Les mesures de prévention de la transmission du VHA sont simples et s’adressent à toutes et tous:

  • lavage des mains systématique (avec les produits habituels : savon et eau, séchage avec une serviette que l’on ne partage pas ou jetable) après avoir été aux toilettes, avant tout repas ou préparation de repas et avant toute manipulation d’aliments ;
  • lors des rapports sexuels : la contamination peut se faire à l’occasion de tout contact direct ou indirect bouche – anus. Il convient donc de prendre certaines précautions : utilisation de préservatifs distincts pour la fellation et la pénétration, utilisation d’un carré de latex (ou d’un préservatif découpé) pour « faire écran » entre la bouche et l’anus ou la marge anale (lors des anulingus ou « rimming »), lavage des mains et des parties ano-génitales en contact avec la bouche.Le vaccin est très efficace contre la maladie. Les anticorps contre le virus apparaissent dans 98 à 100% des cas après la première dose. La protection contre l’hépatite A est effective environ deux semaines après la vaccination et dure vraisemblablement toute la vie si la vaccination a été complète (deux doses). Les programmes de vaccination menés dans différents pays, comme en Israël, en Espagne, en Argentine ou aux Etats-Unis, ont permis de réduire de 90% le nombre de cas d’hépatite A. (Source Vaccination Info Service)