Janelle Monáe fait son coming-out et dédie son nouvel album à la communauté LGBTQ

This post is also available in: English Español

Janelle Monáe vient de faire son coming-out dans une interview à Rolling Stone, publiée aujourd’hui. L’orientation sexuelle de la chanteuse et actrice (Les Figures de l’ombre, Moonlight) a longtemps été la source de rumeurs, en particulier à propos de sa relation avec la relation avec l’actrice Tessa Thompson.

A lire sur Rolling Stone:

« Et elle a une autre rumeur à confirmer: « En tant que femme noire et queer en Amérique », dit-elle, prenant une respiration alors qu’elle fait son coming-out, « quelqu’un qui a eu des relations avec des hommes et des femmes — je me considère comme une « free-ass motherfucker » » Elle s’est d’abord définie comme bisexuelle, clarifie-t-elle, « mais ensuite, j’ai lu des écrits sur la pansexualité et je me suis dit « Oh, ce sont des choses avec lesquelles je m’identifie aussi ». Je suis ouverte à l’idée d’en apprendre plus sur qui je suis. »

Jusqu’ici, Janelle Monàe avait évité de répondre aux questions sur son orientation sexuelle, ayant refusé de commentaire sa relation supposée avec Tessa Thompson dans un article du New York Times. Elle ne commente pas plus sa vie amoureuse dans Rolling Stone.

« Elle a toujours botté en touche sur son orientation sexuelle (« Je ne sors qu’avec des androïdes », répondait-elle régulièrement), gardant les réponses dans ses chansons. « Si vous écoutez mes albums, tout est là », dit-elle. Elle cite « Mushrooms & Roses » et « Q.U.E.E.N., » deux chansons qui font référence à un personnage nommé Mary comme objet d’affection. Dans le film de 45 minutes qui accompagne Dirty Computer, « Mary Apple » est le nom donné aux « dirty computers » féminins capturées — l’une des elles étant jouée par Tessa Thompson. Le titre original de « Q.U.E.E.N », ajoute-t-elle était « Q.U.E.E.R. » et on peut toujours entendre le mot dans les harmonies des choeurs sur le titre. »

Au final, elle a un message puissant pour la communauté LGBTQ:

« Je veux que les jeunes filles, jeunes garçons, les non-binaires, les gays, les hétéros, les queers, qui ont du mal avec leur sexualité, qui se sentent ostracisé.e.s ou harcelé.e.s pour qui ils et elles sont, sachent que je les vois. Cet album est pour vous. Soyez fier.e.s. »

Le nouvel album de Janelle Monàe, Dirty Computer, sort demain.