Japon homme trans
Japon homme trans

Le Japon est le premier pays au monde avec un homme ouvertement trans élu conseiller municipal

This post is also available in: English

[ Mise à jour ] Précision sur les élu.e.s trans

La ville japonaise d’Iruma peut s’enorgueillir d’être la première ville au monde dont un des conseillers municipaux est un homme trans.
Tomoya Hosoda, 25 ans, a été élu conseiller de la ville. Il a fait son coming out trans tout en étudiant la médecine à l’université de Teikyo, et a commencé la transition en 2015.
Hosoda envisage de travailler pour les droits LGBTI ainsi qu’à l’amélioration de la vie des personnes âgées et des personnes handicapées, selon le Star Observer.

Le coming out n’est qu’une étape

Pour Hosoda, le coming out n’est que la première étape. Dans une interview pour Out in Japan, Tomoya Hosoda a déclaré:

« Il est maintenant temps de construire les bases pour les gens qui ont besoin d’aller de l’avant. Certains murs ne peuvent être surmontés par une seule personne. Nous devons travailler ensemble et nous aider mutuellement. Encore récemment, les gens ont agi comme si les minorités sexuelles et de genre n’existaient pas. Nous avons beaucoup d’obstacles à surmonter, mais j’espère être à la hauteur des attentes de tout le monde. »

Le Japon avait déjà élue une femme trans en 2003. En 1999, la Nouvelle Zélande avait vu pour la première fois au monde l’élection d’une parlementaire trans, Georgina Beyer. Il nous a été signalé sur Facebook que depuis la fin des années 2000, Alecs Recher avait été un élu de la ville de Zurich. Mais il n’avait pas commencé sa transition avant son élection mais au cours de son mandat.