Demandez à Joan Collins de vous apprendre à faire vos valises comme une diva

This post is also available in: English

S’il fallait citer une star emblématique des années 1980 qui a passé son temps dans les aéroports à courir le monde, ce serait l’adepte des catfights et star de Dynasty Joan Collins.

L’actrice avait déjà évoqué ses trucs personnels pour voyager au Guardian. Plus précisément, comment la diva – qui partage son temps entre Londres et les États-Unis et affiche fièrement ses 84 printemps – prépare sa valise avant de se lancer dans un voyage luxueux à l’étranger.

« Mes bagages sont renforcés, pour bien résister bien aux chocs et aux chutes dans le carrousel et aux manutentionnaires », explique-t-elle, mais « je ne suis pas à l’abri d’une perte. J’en ai perdu un alors que j’allais à Acapulco. » Je ne sais pas où il était passé, mais nous avons été réunis trois jours plus tard.  »

Collins est très organisée. «J’aime planifier et préparer toutes mes tenues pour des événements ou des soirées sur un rack portable prêt à être emballé», dit-elle.

Son technique perso? Du papier absorbant blanc.

«Cela aide à protéger les vêtements contre les plis et les marques de boutons […]», dit-elle. « Je pose chaque élément en avant dans la valise, je place le papier sur le dos, puis je plie les manches, en enfonçant aussi du papier dans les manches ».

C’est aussi très important, dit-elle, de mettre des articles plus lourds en premier, avec les pièces les plus délicates sur le dessus. « Les sous-vêtements, les petits articles fragiles vont sur le dessus, pour éviter que je mélange tout pour les trouver si je n’ai pas eu le temps de totalement défaire ma valise », dit-elle.

Ne demandez pas à Joan Collins la meilleure façon de transporter ce pantalon en lin blanc que vous prévoyez de porter lors d’un dîner sur la plage. « Je ne porte jamais de lin », dit-elle. « Je déteste les vêtements froissés ».

Et maintenant, nous aussi.