Le Kentucky et la Virginie veulent adopter des lois anti-LGBT

This post is also available in: English

Le Kentucky et la Virginie, sur les traces de la Caroline du Nord, ont dévoilé de nouveaux projets de loi discriminatoires envers les LGBT.
En Virginie, Bob Marshall (photo, à gauche), délégué de l’Etat, propose le projet Physical Privacy Act, un texte de loi qui interdit aux étudiant.e.s trans d’utiliser les toilettes en conformité avec leur identité de genre.
Mais ça devient encore pire. Le projet pourrait obliger les professeurs à outer les enfants trans à leurs parents. Non seulement c’est une atteinte grossière, orwellienne, à la vie privée, mais c’est aussi  rendre la vie impossible pour des enfants trans de familles intolérantes .

Le gouverneur Terry McAuliffe a promis qu’il mettrait son veto à ce texte. Il a aussi signé un décret pour bannir la discrimination anti-LGBT parmi les fonctionnaires de l’Etat ainsi que ses contractants et sous-traitants.

Toilettes et Bibles dans le Kentucky

Pendant ce temps, au Kentucky, le représentant démocrate Rick Nelson (photo, à droite) a déposé deux projets de loi anti-LGBT: un projet anti-trans, et un projet de « liberté religieuse » qui garantirait aux bigots le droit de discriminer au nom de Dieu.

Ce qui est vraiment pourri dans ce projet, c’est que Nelson est démocrate. Et pourtant, il réussit à être encore plus rétrograde que le gouverneur républicain du Kentucky Matt Bevin, qui a déclaré que les projets de loi anti-trans étaient inutiles et stupides. Il ajoute:  « C’est vraiment un problème. Est-ce qu’il y a une seule personne dans le Kentucky qui a des ennuis en allant aux toilettes. Vraiment? »

Quand un républicain du Kentucky est plus progressiste  sur les questions LGBT qu’un démocrate, c’est que quelque chose ne tourne pas rond.

Traduction: Christophe Martet