madonna gay film
madonna gay film

Madonna se confie sur son nouveau film avec un personnage gay

This post is also available in: English

« Aujourd’hui, plus que jamais, c’est une histoire tout à fait appropriée ».

Dans une interview pour Harper’s Bazaar, Madonna se confie sur son nouveau film, Loved. Ce film, qu’elle a co-écrit et qu’elle réalise, va présenter un personnage gay qui se bat pour les droits des homos.

Le projet s’inspire du roman Les Vies parallèles de Greta Wells de Andrew Sean Greer. « Ce livre aborde de nombreux thèmes que j’ai toujours investis ou pour lesquels je me suis battue – le combat pour les droits des femmes, les droits LGBT, les droits civiques, je me suis toujours battue  pour les opprimés. »

La propre expérience d’oppression de Madonna  l’a inspirée pour créer son film. « Je me suis toujours sentie opprimée, explique-t-elle. Je sais que beaucoup de gens vont dire: « C’est ridicule de dire ça. Vous êtes une femme blanche, une artiste populaire et riche », mais j’en ai chier pendant toute ma carrière, et en grande partie parce que je suis une femme et parce que je refuse de mener une vie conventionnelle. »

Elle poursuit en expliquant qu’elle pense que sa vie est considérée comme anormale par beaucoup. « J’ai créé une famille non conventionnelle, admet-elle, « j’ai eu des amants qui avaient 30 ans de moins que moi. Cela rend les gens mal à l’aise. J’ai l’impression que tout ce que je fais rend les gens mal à l’aise. »

« Pourquoi ce livre m’a attiré? Pourquoi j’ai eu envie de l’adapter pour un scénario de film? Parce qu’il me touche tellement et qu’il parle de nombreux thèmes importants ».

Madonna a abordé ces thèmes importants pendant son discours direct et  sans fard aux Women in Music Awards de Billboard. Elle a entraîné le public dans son passé de teenager lorsqu’elle est arrivée à New York.

« Les gens mourraient du sida partout. Ce n’était pas sûr d’être gay, ce n’était pas cool d’être associé à la communauté gay », se souvenait Madonna. « C’était en 1979 et New York était un endroit effrayant. La première année, j’ai été menacée avec un revolver, j’ai été violée sur le toit d’un immeuble avec un couteau dans la gorge et j’ai eu mon appartement forcé et cambriolé tellement de fois que j’ai arrêté de fermer la porte à clef. Les années suivantes, j’ai vu mourir pratiquement tous les mes amis du sida, ou à cause d’overdose, ou par mort violente. »

Voir le discours incroyable de Madonna ci-dessous:

 

Traduction: Christophe Martet