mehdi meklat tweets homophobes
mehdi meklat tweets homophobes

Mehdi Meklat au centre d’une polémique après la (re)découverte de ses tweets racistes, antisémites et homophobes

Depuis plusieurs jours, le journaliste et auteur Mehdi Meklat est au centre d’une polémique sur ses propos antisémites, racistes et homophobes. C’est après son passage dans La Grande Librairie pour présenter son livre, Minute, co-écrit avec Badroudine Saïd Abdallah, que des internautes ont ont exhumé ses tweets injurieux et polémiques.

Ce matin, Rue 89 en a publié un florilège ce matin:

  • 8 juillet 2011 : « Regrette que Ben Laden soit mort. Il aurait pu tout faire péter. #ss5 #attentat »
  • 16 novembre 2014 : « LES BLANCS VOUS DEVEZ MOURIR ASAP. »
  • 24 octobre 2012 : « Venez on enfonce un violon dans le cul de Madame Valls. »
  • 27 juillet 2015 : « Caroline Fourest elle va au camping pour toucher des nénettes dans les toilettes !!! »
  • 30 décembre 2012 : « Je crache des glaires sur la sale gueule de Charb et tous ceux de Charlie Hebdo. »

Jusqu’en 2015, Mehdi Meklat, qui fut un temps chroniqueur chez Pascale Clark sur France Inter, tweetait au moyen d’un pseudo, Marcelin Deschamps. Et ses messages étaient juste horribles. Mais pour répondre à cette polémique, Mehdi Meklat explique aujourd’hui que Deschamps est son double maléfique.

Samedi, il a publié 4 tweets pour s’expliquer:

Samedi 18 février, il publie quatre tweets en forme de communiqué :

« Jusqu’en 2015, sous le pseudo « Marcelin Deschamps », j’incarnais un personnage honteux raciste antisémite misogyne homophobe sur Twitter.
A travers Marcelin Deschamps, je questionnais la notion d’excès et de provocation. Mais aujourd’hui je tweete sous ma véritable identité. Les propos de ce personnage fictif (Marcelin Deschamps) ne représentent évidemment pas ma pensée et en sont tout l’inverse. Je m’excuse si ces tweets ont pu choquer certains d’entre vous : ils sont obsolètes. »

Mais le malaise persiste puisque de nombreux tweets très misogynes en particulier ont continué d’être écrits par Mehdi Meklat après 2015.

Déjà en 2014, le site d’informations LGBT Yagg avait révélé des tweets sérophobes et homophobes signé Mehdi Meklat sans que celui-ci ne s’en excuse.

Aujourd’hui, de nombreuses personnalités, dont Christiane Taubira, qui avait posé avec Meklat prenne leurs distances. Sa maison d’édition, Le Seuil, s’est aussi fendu d’un tweet samedi:

 

 

Mais certains se demandent s’il n’y a pas deux poids deux mesures dans l’indignation, à l’instar de Romain Vallet, rédacteur en chef du mensuel gay Hétéroclite, à Lyon:

La Licra a annoncé ce matin avoir saisi la justice.