pedro almodovar
pedro almodovar

Pedro Almodóvar rejoint les (rares) personnalités gays qui ont déjà présidé le jury à Cannes

This post is also available in: English

Nous ne savons pas si Thierry Frémaux, directeur du Festival de Cannes, lit Unicorn Booty. Une chose est sûre: une des 100 personnalités LGBT de notre sélection pour 2017 a été choisie pour être Président du Jury de la 70e édition du plus prestigieux événement cinématographique mondial. C’est en effet le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar qui a été désigné pour présider le jury à Cannes en mai prochain.
Le cinéaste ouvertement gay a immédiatement réagi:

“Je suis conscient de la responsabilité qui est la mienne en tant que président du jury et j’espère être à la hauteur de la tâche. Je peux simplement vous dire que je vais me dévouer corps et âme à ce travail, qui est à la fois un privilège et un plaisir ».

Almodovar rejoint les rares personnalités (ouvertement) gays qui ont présidé le jury de Cannes depuis la création de ce festival. D’après les informations que nous avons pu regrouper, il y en a eu trois depuis 1946 : l’auteur, dramaturge et cinéaste Jean Cocteau, par deux fois (1953 et 1954), le cinéaste italien Luchino Visconti (1969), et enfin le dramaturge américain Tennessee Williams en 1976. Par ailleurs, seulement dix femmes ont figuré parmi les personnalités choisies pour occuper cette fonction.

Dans notre liste des 100 personnalités LGBT à suivre en 2017, Almodóvar figure entre le dramaturge américain Tarell Alvin McCraney, auteur de la pièce In Moonlight Black Boys Look Blue, dont le magninifique film Moonlight a été tirée et l’acteur Ryan Raferty connu pour ses interprétations sur scène de la reine de la mode Anna Winthour.

C’est en 1980 que Almodóvar réalise son premier film, très bien accueilli par la critique (Pepi, Luci, Bom y Otras Chicas del Montón). Il a écrit et réalisé plus de 20 films, dont Tout sur ma mère et le très gay Les Amants passagers. Almodóvar a récemment été honoré au Musée d’art moderne de New York et son dernier film, Julieta, est en compétition pour l’Oscar du meilleur film étranger. La plupart de ses films bousculent les valeurs traditionnelles et transgressent les frontières sexuelles. Ouvertement homo, il ne se considère pas pour autant comme un «cinéaste gay».