Le ministère russe des Affaires Étrangères n’en a rien à faire du sort des gays en Tchétchénie

This post is also available in: English Español Português ไทย

Il faut saluer l’obstination de la journaliste Katie Couric, mais sa récente interview avec Maria Zakharova, une porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, pour Yahoo! News n’a manifestement pas servi à grand chose. Interrogée sur la réaction de la Russie à la Tchétchénie – une république russe où les gays sont pourchassés, arrêtés et torturés – Maria Zakharova s’est indignée que le sujet même soit abordé.

Après avoir discuté de plusieurs autres questions avec Maria Zakharova – y compris les fake news, l’attaque aérienne syrienne de Trump et l’influence de la Russie sur les récentes élections en France – Katie Couric a abordé les rapports internationaux sur ce qui se passe en Tchétchénie, où un dirigeant pro-Kremlin, Ramzan A. Kadyrov, cible les gays pour les punir. Immédiatement, il est devenu évident que Zakharova n’avait aucune envie d’en discuter, empêchant même la journaliste de terminer sa question.

« Ce n’est pas mon problème. Je ne suis pas spécialiste de cela », a-t-elle déclaré avant que la question ne soit posée. »Mais vous pouvez répondre », a répondu Couric. « Permettez-moi de vous poser la question. » »Ce n’est pas de ma faute », a déclaré la porte-parole russe.

Interrogée sur ce que la Russie fait à ce sujet, Maria Zakharova, visiblement agacée, a répondu: « Faire une enquête », sans en dire plus.

Katie Couric cite également devant Maria Zakharova un éditorial publié apparu récemment dans le New York Times:

Ce crime abominable par une république russe et son entêtement répréhensible justifient une vive réaction de Moscou et de la communauté internationale. Ce serait une étirement pour le gouvernement russe, qui nie qu’il y ait des preuves de tout crime et a cherché à garder sa propre population gay invisible.

Maria Zakharova a refusé de réagir à cette citation, en insistant sur le fait que l’enquête du pays devrait suffire.

Extrait de l’interview de Katie Couric sur la Russie et les homosexuels en Tchétchénie ci-dessous:

 

Katie Couric a posé des questions à une porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères sur la torture et le meurtre de gays en Tchétchénie. Sa réponse est révélatrice.

Traduction: Christophe Martet