personnes racisées LGBT+
personnes racisées LGBT+

SOS homophobie veut connaître le quotidien des personnes racisées LGBT+ en France

SOS homophobie lance une enquête nationale sur le vécu des LGBT+ racisé.e.s. C’est le première enquête de cet ampleur en France. Durant huit mois, SOS homophobie va recueillir les témoignages en provenance de toute la France. Dans l’Hexagone et Outre-mer, sur ce que vivent les personnes racisées LGBT+. Une enquête en ligne et un questionnaire papier permettront d’enregistrer ces témoignages.

Le terme racisé s’applique aux personnes qui font partie, de façon réelle ou supposée, d’un groupe réduit à leur couleur de peau, leurs origines ou leur appartenance ethnique. Si les personnes racisées sont LGBT+, elles peuvent subir une double discrimination, en raison du racisme et des LGBTphobies.

Comme le note l’association:

« Ce phénomène d’intersectionnalité n’a, jusqu’à aujourd’hui, fait l’objet d’aucune enquête d’ampleur en France alors qu’il est constaté tant par les associations que par les chercheuses et chercheurs, sur le territoire français comme à l’étranger. Or, dans un contexte majoritairement hétérosexuel, blanc et cisgenre, la parole des personnes LGBT+ racisées doit être relayée et valorisée avec davantage de force. »

Formes et contextes de discrimination

Le questionnaire fait référence à des formes et contextes possibles de discrimination. En voici quelques exemples :
FORMES : agressions physiques, agressions sexuelles, insultes, menaces / chantage, rejet / ignorance, harcèlement, discrimination, moquerie, outing, diffamation, licenciement, dégradation de biens / vol…
CONTEXTES : Commerce et services, famille, entourage proche, internet, justice, lieux publics, médias, milieu scolaire / enseignement supérieur, police / gendarmerie, politique, publicités, santé / médecine, services publics et administration, sport, travail, voisinage…

La phase de recueil des témoignages prendra fin le 31 décembre 2017. L’association analysera et compilera alors l’ensemble des récits pour produire un ouvrage de synthèse publié au printemps 2018.

SOS homophobie publie depuis 20 ans son très attendu Rapport annuel sur l’homophobie ainsi que des enquêtes reconnues sur la lesbophobie ou sur la biphobie.