Tour d’Europe: toilettes neutres en Allemagne, le coût de l’anti-PrEP, hommage LGBT à George Michael, Espagne LGBT friendly

George Michael va recevoir un hommage posthume lors de la prochaine cérémonie des British LGBT Awards en mai prochain. Le chanteur de Faith mort le jour de Noël à l’âge de 53 ans, sera célébré par les organisateurs pour ses contributions en tant qu’icône LGBT internationale.

  • Le site BuzzFeed révèle que les autorités de santé britannique ont dépensé plus de 100000 livres (soit environ 115000 euros) pour engager des actions judiciaires contre l’arrivée de la PrEP au Royaume Uni. Le traitement préventif, mis en place dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis et la France, a suscité beaucoup de controverses au Royaume Uni. Mais beaucoup ont accusé le NHS (National Health Service) d’homophobie dans sa manière de communiquer contre la PrEP.

 

  • En France, le président de l’amicale des jeunes du Refuge a  saisi le Conseil de l’Ordre des médecins à la suite d’un post d’un médecin sur Facebook. Il y parle d’un patient homosexuel « pas fofolle ». Comme quoi les clichés et les stéréotypes ont la vie dure.

 

  • Les Espagnols seraient-ils le peuple le plus gay friendly au monde? Selon une compilation de données en provenance de très nombreux organisations mondiale, le site d’infographies InformationIsBeautiful.net dresse la carte des points positifs ou des fautes pays par pays. L’Espagne est désignée comme la plus tolérante vis-à-vis des LGBT. Six pour cent des Espagnols considèrent que l’homosexualité est immorale. A comparer avec 37% des Américains et 72% des Russes.

 

  • En Allemagne, la CSU a critiqué sur les réseaux sociaux (photo) la proposition des Verts de mettre en place des toilettes neutres dans le pays. Selon les mots du parti conservateur, cette proposition « gaga » de confusion des genres doit finir « aux chiottes ». Très élégant.

 

  • Une femme trans a été retrouvée morte dans sa cellule d’une prison d’hommes, le 30 décembre dernier et se serait suicidée. Ce décès intervient seulement quelques mois après la mise en place officielle de mesures spécifiques pour l’incarcération des personnes trans en prison, afin que celles-ci ne soient pas mises en danger dans des établissements qui ne seraient pas conformes à leur genre.
(Visited 55 times, 1 visits today)