Trump blague sur le fait que son vice-président « veut pendre tous les gays »

This post is also available in: English Português

Lors d’une réunion avec un expert des questions légales, Donald Trump a blagué sur le fait que Mike Pence, son vice-président, veut tuer tous les gays, rapporte le New Yorker.

Dans un article qui détaille le rôle de Mike Pence dans le gouvernement de Donald Trump et sa relation avec le président américain, le New Yorker évoque une réunion récente où Trump a critiqué les opinions de Pence sur la communauté LGBT.

Extrait de l’article:

« Mais, selon un associé de longue date, Trump aime aussi « rappeler à Pence qui est le patron ». Un membre de l’équipe de la campagne de Trump se souvient l’avoir entendu se moquer de la dévotion religieuse de Pence. Quand les gens sortaient du bureau de Mike Pence et venaient le voir, ils leur demandait: « Mike t’a fait prier? »

Deux sources se souviennent également d’avoir entendu Trump envoyer des piques à Pence à propos de ses opinions sur l’avortement et sur l’homosexualité. Lors d’une réunion avec un expert des questions légales, Trump a ridiculisé la détermination de Pence à renverser Roe v. Wade [la décision de la Cour suprême qui a légalisé l’avortement]. L’expert a affirmé que si la Cour suprême le faisait, beaucoup d’états légaliseraient l’avortement eux-mêmes.

« Tu vois? », a lancé Trump à son vice-présidente. « Tu as gaspillé tout ce temps et cette énergie là-dessus et ça ne mettra pas un terme à l’avortement quoi qu’il arrive. » Quand la conversation en est venue aux droits LGBT, Trump s’est tourné vers Pence et a blagué: « Ne lui demandez pas — il veut tous les pendre! »

Donc, le président des Etats Unis… a fait une… blague sur le fait que notre vice-président… veut tuer tous les homos. Pardon??

Le passé anti-gay de Mike Pence ne donne pas tort à Trump

En 2006, Pence a soutenu un amendement constitutionnel qui aurait défini le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme. Citant un chercheur d’Harvard, Pence a déclaré dans son discours, que « l’effondrement de la société est toujours venu d’une détérioration du mariage et de la famille. » Selon Mike Pence être gay est un choix et il affirmé qu’interdire aux homosexuels de se marier n’était pas une discrimination mais l’application des « idées de Dieu ».

La haine des homosexuels de Mike Pence est si forte qu’elle a presque détruit l’économie de son état. En tant que gouverneur de l’Indiana en 2015, Pence a signé le Religious Freedom Restoration Act, une loi qui aurait permis de discriminer les personnes LGBT pour des motifs religieux.

Cela a provoqué le dégoût de tout le pays. Apple, la NCAA,d’autres grandes entreprises et des dirigeants politiques ont dénoncé cette loi. Très vite, beaucoup ont menacé de boycotter l’état. Pour ne pas endommager son économie, Pence a dû amender sa loi et la rendre moins homophobe.

Pence a voté maintes fois pour interdire le mariage aux couples de même sexe et légaliser la discrimination anti-LGBT. Pence s’est aussi battu pour baisser les fonds d’aide aux programmes qui luttent contre le VIH/sida et réaffecter l’argent du gouvernement à des programmes visant à « changer le comportement sexuel » des personnes LGBT, un commentaire largement interprété comme un encouragement à financer les thérapies de conversions pour personnes LGBT.