Trump persiste et signe l’interdiction des personnes trans dans l’armée des Etats-Unis

This post is also available in: English

Le vendredi 25 août, le président américain Donald Trump a officiellement demandé au ministère de la Défense de cesser d’accepter les personnes trans qui souhaitent rejoindre l’armée des Etats-Unis. Le mémorandum présidentiel suit les tweets de Trump le mois dernier sur ce «trans military ban» en demandant officiellement que le Pentagone commence à mettre en œuvre l’interdiction.

Quant à la façon dont les personnes trans qui servent actuellement dans l’armée doivent être traitées dans le cadre de cette nouvelle politique, les choses ne sont pas encore claires. Trump a ordonné aux départements de la Défense et de la Sécurité intérieure « de déterminer comment traiter les personnes transgenres qui servent actuellement » en prenant en compte des critères « d’efficacité », de « cohésion » et de « contraintes budgétaires ».

Selon la chaîne CNN, « le responsable de la Maison Blanche qui a informé les journalistes sur le mémorandum présidentiel vendredi soir a refusé de dire si les militaires trans seraient autorisé.e.s à rester dans l’armée en vertu de ces lignes directrices ».

Le mémo ordonne également de mettre fin aux interventions de réaffectation de genre sauf dans les cas déjà en cours.

Voici le texte des tweets originaux de Trump concernant l’interdiction trans-militaire:

Après avoir consulté mes généraux et les experts militaires, soyez informé que le gouvernement des États-Unis n’acceptera ni ne permettra aux personnes transgenres de servir à n’importe quel service des forces armées américaines.

Notre armée doit se concentrer sur une victoire décisive et écrasante et ne peut pas être entravée par les coûts médicaux énormes et les perturbations que [les personnes] trans entraîneraient dans l’armée.

Je vous remercie.

Une étude menée en 2016 par la Rand Corporation a révélé que le nombre de personnes trans dans l’armée se situerait entre 1 320 et 6 630. Cette étude a également révélé que permettre aux personnes trans de servir ouvertement dans l’armée aurait un «impact minimal» sur les coûts des soins de santé et la préparation militaire.

Aujourd’hui, c’est une journée triste pour toute la communauté LGBT mais aussi  l’Amérique.

Traduction: Christophe Martet