vieillir VIH tht
vieillir VIH tht

Vieillir avec le VIH signifie devoir affronter de nombreux défis, selon une nouvelle étude britannique

Dans les pays développés, vieillir avec le VIH est la norme mais les difficultés s’accumulent aussi.

Selon une vaste étude réalisée par l’association britannique Terrence Higgins Trust (THT), la première génération des plus de 50 ans vivant avec le VIH fait face à des difficultés et des défis inédits.

Grâce au succès des antirétroviraux, et il faut s’en réjouir, de plus en plus de personnes vivant avec le VIH ont plus de 50 ans. Selon THT, plus d’un tiers des séropositifs  au Royaume-Uni ont plus de 50 ans et cette proportion continue à augmenter. Mais nous voyons aussi encore de très nombreuses contaminations par le VIH y compris parmi les plus de 50 ans.

L’étude, intitulée Uncharted Territory (territoire inexploré en français) a été réalisée à partir des réponses de 246 personnes de plus de 50 ans au moment de l’étude. Une recherche qualitative a été aussi entreprise comprenant notamment des interviews avec des personnes vivant avec le VIH de plus de 50 ans ainsi que des ateliers.

Parmi les principaux résultats de cette étude:

  • 58% des répondants au sondage ont été définis comme vivant au niveau ou en dessous du seuil de pauvreté
  • Plus d’un tiers des personnes âgées de 50 ans et plus vivant avec le VIH dépendaient des prestations sociales
  • 84% des répondants étaient préoccupés par les difficultés financières futures
  • Parmi les personnes vivant avec le VIH âgées de 50 ans et plus, 81% s’inquiétaient de la manière dont elles s’occuperaient elles-mêmes et de gérer les tâches quotidiennes à l’avenir
  • 82% des personnes âgées de 50 ans et plus vivant avec le VIH s’inquiétaient de savoir si elles pourraient avoir accès à des services sociaux adéquats à l’avenir et 88% n’avaient pas fait de plans financiers pour financer leurs besoins futurs en matière de soins
  • 22% des personnes vivant avec le VIH âgées de 50 ans et plus ont jugé leur bien-être actuel «mauvais» ou «très mauvais»
  • Un tiers des répondants au sondage étaient socialement isolés et 82% confrontés à la solitude à des degrés divers

Parmi les recommandations formulées par THT:

  • une prise en compte de la diversité des besoins, et la prise en compte des différentes périodes (personnes âgées de 50 à 60 ans, de 61à 64 ans et aux personnes âgées de 65 ans et plus)
  • une information adéquate et ciblée et un maintien des aides sociales pour tous
  • un soutien en matière notamment d’accès aux soins et au logement
  • faire en sorte que les services d’éducation pour la santé du Royaume Uni intègrent la question du VIH et celle du vieillissement dès la formation initiale
  • veiller à ce que les personnels en contact avec ces personnes bénéficient de formations afin de disposer des informations les plus récentes sur le VIH
  • Les organisations de lutte contre le VIH et les associations de bienfaisance devraient travailler avec les organisations de personnes âgées / vieillissantes pour comprendre comment traiter l’isolement social et la solitude chez les personnes âgées vivant avec le VIH, en reconnaissant le rôle que joue la stigmatisation et la discrimination.

 

Dans l’introduction au rapport du THT, Mike Freer, Président du Groupe parlementaire multipartite sur le VIH et le sida (APPG), explique: « Les recommandations de ce rapport montrent clairement que nous avons tous un rôle à jouer pour faire en sorte que les personnes vivant avec le VIH aient le soutien dont elles ont besoin à mesure qu’elles vieillissent. » Et d’ajouter: « J’utiliserai mon poste de député et de président de l ‘APPG pour sensibiliser et encourager le changement, comme dans ce rapport, sur les expériences et les besoins directs des personnes âgées vivant avec le VIH. Et vous, comment allez-vous participer? »

 

Photos extraites du rapport du Terrence Higgins Trust