Vieillir avec le VIH signifie devoir affronter de nombreux défis, selon une nouvelle étude britannique

Vieillir avec le VIH signifie devoir affronter de nombreux défis, selon une nouvelle étude britannique

Be first to like this.
Dans les pays développés, vieillir avec le VIH est la norme mais les difficultés s’accumulent aussi.

Selon une vaste étude réalisée par l’association britannique Terrence Higgins Trust (THT), la première génération des plus de 50 ans vivant avec le VIH fait face à des difficultés et des défis inédits.

Grâce au succès des antirétroviraux, et il faut s’en réjouir, de plus en plus de personnes vivant avec le VIH ont plus de 50 ans. Selon THT, plus d’un tiers des séropositifs  au Royaume-Uni ont plus de 50 ans et cette proportion continue à augmenter. Mais nous voyons aussi encore de très nombreuses contaminations par le VIH y compris parmi les plus de 50 ans.

L’étude, intitulée Uncharted Territory (territoire inexploré en français) a été réalisée à partir des réponses de 246 personnes de plus de 50 ans au moment de l’étude. Une recherche qualitative a été aussi entreprise comprenant notamment des interviews avec des personnes vivant avec le VIH de plus de 50 ans ainsi que des ateliers.

Parmi les principaux résultats de cette étude:

Parmi les recommandations formulées par THT:

 

Dans l’introduction au rapport du THT, Mike Freer, Président du Groupe parlementaire multipartite sur le VIH et le sida (APPG), explique: « Les recommandations de ce rapport montrent clairement que nous avons tous un rôle à jouer pour faire en sorte que les personnes vivant avec le VIH aient le soutien dont elles ont besoin à mesure qu’elles vieillissent. » Et d’ajouter: « J’utiliserai mon poste de député et de président de l ‘APPG pour sensibiliser et encourager le changement, comme dans ce rapport, sur les expériences et les besoins directs des personnes âgées vivant avec le VIH. Et vous, comment allez-vous participer? »

 

Photos extraites du rapport du Terrence Higgins Trust

 

 

 

Quantcast