L’acteur porno Wesley Woods veut utiliser le sexe pour répandre l’amour

L’acteur porno Wesley Woods veut utiliser le sexe pour répandre l’amour

Be first to like this.

This post is also available in: English Español Português ไทย

Si on m’avait dit lorsque j’avais dix-huit ans, que je votais pour George W. Bush et que j’étais étudiant dans une université chrétienne, que treize ans plus tard, à deux jours de Noël, je me rendrai dans une petite ville rurale du nord du Texas pour rencontrer l’acteur porno multi-récompensé Wesley Woods dans son ranch familial, j’aurais probablement récité une prière pour le salut de mon âme.

Bien que connaissant assez bien un certain nombre d’acteurs pornos depuis longtemps (depuis, en fait, qu’à l’âge de onze ans, après avoir vu le film Batman & Robin, j’avais tapé « Chris O’Donnel nu » dans un moteur de recherche sur Internet, tombant ainsi sur plusieurs photos assez excitantes de Lukas Ridgeston), le porno et ses stars n’existaient jusqu’alors pour moi que dans le monde anonyme des historiques de navigation privée.

Mais, après avoir vu Wesley Woods participer à un concours d’humoristes dans un café-théâtre (et supporter ensuite un jury odieux dans lequel figurait, allez savoir pourquoi, Kato Kaelin), j’ai dû faire quelque chose que le porno ne nous demande jamais de faire : m’intéresser à la vie de la personne qui se désape pour notre plaisir.

Et cela, principalement à cause de la façon dont Wes parle de sa famille sur scène. Une famille rurale du Texas, sportive, chrétienne, hétéro, majoritairement composée d’hommes, qui va à l’encontre de tous les clichés en acceptant à la fois Wes et son travail.

« Quand j’ai dit à ma mère que j’allais faire du porno, elle m’a répondu « d’accord, mais évite que ça soit vulgaire »« , se souvient-il en riant. « Je ne sais pas vraiment ce qu’elle voulait dire« .

Related Stories

Larry Kramer, fondateur d'Act Up-New York et auteur de The Normal Heart, est mort
Dans une nouvelle série, Steven Canals, co-créateur de Pose, va chroniquer la dépsychiatrisation de l'homosexualité aux Etats-Unis
Jacques Demy sur Netflix: "À l’opposé des réalisateurs de la Nouvelle Vague, son cinéma est beaucoup plus tourné vers des expériences minoritaires".
Une RuPaul's Drag Con en ligne ce week-end
Quantcast