Agression homophobe à Lyon: la police refuse de se déplacer

Agression homophobe à Lyon: la police refuse de se déplacer

Be first to like this.

Décidément, pas un jour ne passe sans que l’on n’ait à rendre compte d’une nouvelle agression homophobe. Celle-ci s’est déroulée à Lyon, place Bellecour en pleine journée.

« Hier, alors que nous étions avec quelques amis à Lyon  nous avons été pris à partie par quatre types, pluie d’insultes homophobes, raconte Simon sur Twitter.. Parce que nous avons eu le malheur de répliquer, ils nous ont frappés. Autour de nous, personne n’est intervenu pour les stopper. Voilà. 2018. »

 

Sur BFMTV, Simon précise qu’il a appelé la police… qui lui demande d’abord d’aller vérifier si les agresseurs, qui se sont enfuis, ne sont pas dans le métro. « Le policier m’a répondu qu’ils ne se déplaceraient pas parce que les agresseurs étaient sûrement partis », précise-t-il.

Il en profite d’ailleurs pour souligner un problème rarement évoqué: « Quand tu subis une agression (ici homophobe), aucun des frais médicaux liés au dépôt de plainte ne sont remboursés. Consultation du médecin à 35€, radios… Comment font ceux qui ne peuvent pas payer de tels frais ? »

BFMTV précise que Simon, « touché aux cervicales » a eu trois jours d’ITT, et qu’il gardera sans doute des séquelles.

 

Related Stories

Vidéo. "Nourris-moi": "l'occasion de montrer un couple d'antillais homosexuels, dans la tendre beauté banale de leur amour"
Les médecins généralistes pourront prescrire la PrEP à partir du 1er juin
RuPaul's Drag Race: On connaît les queens de Drag Race UK vs The World
"Bienvenue en Tchétchénie", implacable documentaire sur la répression homophobe dans le Caucase
Quantcast