All Stars 3: notre interview exclusive de la cinquième drag-queen éliminée

This post is also available in: English

50% anime, 50% cosplay, 100% New York, Aja nous a fait découvrir une version améliorée d’elle-même dans RuPaul’s Drag Race All Stars 3. Elle a montré qu’elle avait évolué, qu’elle avait grandi, gagné en maturité et qu’elle avait conservé son goût pour les death drops – ou dips en langage voguing. Elle a même donné naissance au meme « Is she gonna jump from there? » dans le premier épisode). Dans notre interview exclusive après son élimination, Aja parle de son retour dans l’atelier si tôt après son passage dans la saison 9, de l’icône qu’elle a interprété dans le Snatch Game et de sa favorite pour ce All Stars.

all stars 3 aja exit interview 2

Tu as fait un parcours fantastique dans ce « All Stars 3 ». Quel regard portes-tu sur cette expérience maintenant?

C’était génial! J’aurais vraiment aimé aller jusqu’au bout, cela dit. Je ne vois pas comment le dire autrement: je suis super contente de moi.

Pourquoi as-tu retenté l’aventure, alors qu’en tant que membre de la saison 9, tu venais à peine de quitter l’émission?

Je suis revenue parce que dans ma saison, ce n’était pas le bon moment de faire Drag Race pour moi. J’avais le sentiment que j’avais besoin de l’émission pour m’élever, pas seulement en ce qui concerne mon drag, mais dans la vie, afin de me sentir mieux. Dans All Stars, je pense que je me sentais déjà beaucoup mieux, pas seulement en termes de ressources mais aussi en terme d’entourage. All Stars était une opportunité que je ne voulais pas rater, et je suis vraiment heureuse de l’avoir fait.

Quand tu as fait ton retour dans l’atelier qui as-tu été surprise de ne pas voir?

Pour parler franchement, chéri, on a toutes de grandes bouches. On savait toutes qui serait là. [rires] Par exemple, j’étais quasiment tous les jours avec Valentina avant mon départ pour All Stars, elle m’aurait dit si elle allait y être et je savais que ça ne serait pas le cas.

De toutes les queens encore en course, qui devrait gagner la couronne selon toi?

Qui d’autre? Je pense toujours que je devrais gagner! [rires]

all stars 3 aja exit interview 1

All Stars est connu pour ses rebondissements et ses surprises dans la compétition. Aimes-tu ces rebondissements ou préfères-tu te concentrer pour être la meilleure Aja possible dans la compétition?

Si ça me permet de passer encore cinq minutes à la télé, je me fiche qu’ils nous jettent du haut d’un immeuble dans un jacuzzi d’où on ne ressortira qu’avec la peau sur les os! Et s’ils peuvent en faire un meme en plus, allons-y! J’ai quand même contribué à créer « Is she gonna jump from there »!

New York est clairement bien représentée dans le cast de la saison 10 de Drag Race. Quel conseil donnerais-tu aux queens?

Je peux le dire ceci: Drag Race, ce n’est pas juste du « Yes, Mama! ». Il faut entrer là-dedans sans en avoir quoi que ce soit à foutre. Il y a deux manières de réussir  à Drag Race: la première, il faut être hyper concentrée sur le moindre détails et être très stressée, la deuxième, tu peux juste arriver et faire genre « j’en ai rien à foutre ». Comme ça, pas de risque d’être pétrifié par la peur.

Il y a tellement de filles talentueuses qui arrivent là-dedans mais finissent pétrifiées par la peur ou d’autres problèmes sous-jacents. C’est  toujours un risque, et cela arrive aux meilleures d’entre nous. C’est arrivé à Trixie Mattel pendant le Snatch Game – elle a trop réfléchi. Le meilleur conseil qu’on peut donner est d’arriver sans penser à gagner mais plus à s’amuser.

Beaucoup ne savent pas que lors de ta saison, Crystal LaBeija a failli être ton personnage de Snatch Game. Tu as finalement pu l’interpréter dans « All Stars 3 ». Pourquoi était-ce important de redonner vie à un personnage comme Crystal?

Je pense qu’il est important de connaître Crystal LaBeija. Elle n’est pas juste une icône dans le monde des drag-queens, elle est aussi une icône chez les queers, les trans ou les people of color, des termes auxquels je m’identifie. Je voulais jouer quelqu’un qu’on disait amère, aigrie et méchante parce qu’elle disait ce qu’elle pensait. Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que c’est absolument énorme d’avoir été une telle voix et d’avoir fait du drag dans les années 60.

all stars 3 aja exit interview 4

Les gens doivent connaître notre histoire, celles et ceux qui y ont contribué, celles et ceux qui ont montré la voie aux petites queens de couleur. Il y a toujours du racisme chez les drag-queens et partout ailleurs. Plus on connaîtra des personnes comme Crystal, plus chacun pourra réaliser qu’il a sa propre voix et qu’il/elle peut s’en servir.