Quantcast
Antoine Griezmann dans « Têtu »: « Si un joueur tient des propos homophobes sur le terrain, je pense que j’arrêterai le match » Culture

Antoine Griezmann dans « Têtu »: « Si un joueur tient des propos homophobes sur le terrain, je pense que j’arrêterai le match »

Written by Xavier Héraud on May 22, 2019
Be first to like this.

Il est le seul membre de l’équipe de France de football à avoir répondu oui pour une interview à Têtu. Antoine Griezmann fait ce mois-ci la couverture du magazine gay pour parler d’homosexualité et d’homophobie dans son sport.

« C’est vrai que les stades ne sont pas des endroits très accueillants pour les homosexuels. Il y a parfois des chants homophobes… À notre époque, c’est inacceptable. Cette agressivité, on finit tous par la payer », explique le n°7 de l’équipe de France, sacré champion du monde en juillet dernier.

Lui-même confie avoir été la cible de commentaires homophobes: « Je me suis souvent fait traiter de ‘pédé’ depuis les tribunes, ou de ‘sale blonde’, quand j’avais les cheveux blonds et longs », explique-t-il.

S’il confie ne pas connaître de joueur ouvertement gay, il pointe la difficulté à faire son coming-out, même entre équipiers: « Je crois que ça demande une sacrée dose de courage de faire son coming-out. Pour qu’un coéquipier se sente assez en confiance pour te le dire, il faut vraiment que ce soit un très bon ami. Et une telle confiance est difficile à obtenir. »  Et le champion du monde de faire passer un message: « Si un footballeur gay souhaite faire son coming-out, il n’aura peut-être pas tous les joueurs de l’équipe de France à ses côtés, mais il m’aura, moi ! » Il déplore au passage que les joueurs ne sont pas formés à ces questions: « Jamais personne ne nous a sensibilisés. Ni en centre de formation ni en club. »

Comment faire bouger les lignes? « Déjà, il faut en parler. Répéter que l’homophobie n’est pas une opinion, mais un délit, poursuit le sportif. Et, désormais, si un joueur tient des propos homophobes sur le terrain, je pense que j’arrêterai le match. Parce qu’il faut que ça change. »

Antoine Griezmann est le troisième joueur de football à faire la Une de Têtu, il y avait eu auparavant David Ginola et Olivier Giroud.

A noter que le magazine est aussi disponible avec Madonna — également interviewée — en couverture.

Read more stories by just signing up

or Download the App to read the latest stories

Already a member? Log in