Beyoncé accusée de « Sorcellerie extrême » et de « magie noire » par son ancienne batteuse

This post is also available in: English

Kimberly Thompson fut la batteuse de Beyoncé pendant sept ans. Aujourd’hui elle poursuit la chanteuse, en prétendant que celle-ci la contrôlait via « de la magie noire » et de la « sorcellerie extrême », parmi autres accusations fantaisistes. Elle réclame une ordonnance restrictive.

Selon des documents obtenus par The Blast, Kimberly Thompson accuse Beyoncé de l’avoir tourmentée. Elle affirme que Beyoncé a utilisé des « sorts d’agression sexuelle », a assassiné son chaton (!) et a causé « la perte de nombreux emplois, des cambriolages, de grosses pertes d’argent et des vols aggravés de propriété intellectuelle. » La batteuse Beyoncé l’accuse par ailleurs d’avoir « lancé des sorts sur ses amants », ce qui a conduit « à la fin de plusieurs relations. »

Les documents prétendent aussi que Beyoncé avait mis le téléphone de Kimberly Thompson sur écoute et qu’elle contrôlait ses finances. Selon Pitchfork, un juge a débouté Thompson de sa requête d’ordonnance restrictive le 19 septembre, mais une nouvelle audition est prévue pour le 11 octobre.

kimberly thompson beyoncé's drummer document excerpt
Un extrait des documents soumis par Kimberly Thompson, courtesy of TheBlast.com

En plus de ses sept années avec Beyoncé, Kimberly Thompson a été la batteuse de Jay Z, de l’ancienne Destiny’s child Kelly Rowland ou encore de George Michael et Kanye West.