L’avocate Caroline Mecary poursuivie par la Manif pour tous

L’avocate lesbienne Caroline Mecary, spécialiste de la défense des familles homoparentales, a annoncé être poursuivie par la Manif pour tous pour injure et diffamation.

L’association homophobe reproche deux tweets à l’avocate.

Tout d’abord une réponse au tweet suivant, épinglé en tête du compte Twitter de la Manif pour tous: « »Pas de difficulté pour abroger la loi Taubira « , Didier Mauss, président de l’association internationale de droit constitutionnel.»

Le 21 avril 2018, Caroline Mecary commente: «Alors la loi Taubira abrogée ? Elle a permis des milliers de mariages et l’adoption de l’enfant du conjoint ont été prononcées. La France ne s’est pas effondrée. Les personnes LGBT sont entrées dans l’universalité de la loi & @LaManifPourTous appartient aux poubelles de l’histoire.»

Le 24 avril 2018, LMPT, en commentant une intervention de Caroline Mecary à Europe 1, écrit sur Twitter : «Ce qui est idéologique @carolinemecary c’est d’assigner une filiation construite aux enfants qui sont TOUS nés d’un homme et d’une femme et non de deux hommes ou de deux femmes. #5ansMariagePourTous #E1Midi.»

Réponse de l’avocate: «Oh la vilaine @LaManifPourTous prise la main dans le sac à propagande : même 1 étudiant·e en 1ère année de droit sait que la filiation est toujours une fiction juridique. Ce qui est sûr, c’est que votre asservissement à la bêtise, lui, est abyssal.»

Dans les deux cas, l’association considère avoir été injuriée.

« Procédure bâillon »

Dans Libération, Caroline Mecary dénonce une « procédure bâillon ». Car en droit de la presse, la mise en examen est automatique. La Manif pour tous va donc pouvoir claironner que l’avocate est poursuivie pour injure et diffamation en attendant le procès, ce qui peut prendre un ou deux ans.

Quoi qu’il en soit, elle persiste et signe: « Je ne renie pas un seul mot de ce que j’ai écrit, je revendique le droit de répondre à LMPT avec une plume vive et crue. Je ne crois pas qu’un seul de mes tweets soit diffamatoire ou injurieux, car la liberté d’expression – que revendique aussi LMPT, mais surtout pas pour ses opposants – permet d’exprimer toutes les opinions. »

Sur Komitid.fr, Ludovine de la Rochère, présidente du mouvement anti-LGBT réfute les accusations de « procédure bâillon »:  « L’insulte est permanente et réitérée depuis des années par Caroline Mécary, nous ne pouvions plus laisser passer. », explique-t-elle.

« Comme une décoration sur ma robe »

Pour Caroline Mecary, en fin de compte, cette procédure sera un honneur. « Cette mise en examen, à la demande de LMPT, c’est comme une décoration sur ma robe qui vient s’ajouter aux centaines de décisions judiciaires que j’ai obtenues pour que les lesbiennes, les gays, les trans et leurs enfants ne soient plus des sous-citoyens mais bénéficient des mêmes droits et aient les mêmes devoirs que tous les citoyens. », conclut l’avocate.

La Manif pour tous avait déjà poursuivi le sénateur Jean-Pierre Michel, rapporteur du Pacs (à l’Assemblée) et du mariage pour tous (au Sénat) pour injure. Il avait écrit dans un courrier que la «Manif pour tous» fait un «déni d’homophobie», ce qui est «la pire des homophobies» L’association avait perdu.

Photo: Xavier Héraud

Comments are closed.