Cinéma: « Bros », quand Aaron rencontre Bobby

Cinéma: « Bros », quand Aaron rencontre Bobby

Be first to like this.

Une comédie romantique gay au cinéma, ça n’est pas tous les jours. Mais vaut-elle le coup?  Le film Bros, avec Billy Eichner (qui co-signe également le scénario) et Luke MacFarlane, est en salles depuis ce mercredi 19 novembre. Hornet l’a vu pour vous.

C’est une comédie romantique, donc l’histoire est sans surprise: Bobby (Eichner),  animateur d’un podcast LGBT et directeur du futur musée national de l’Histoire LGBT, fait la rencontre d’Aaron (Macfarlane), un juriste beau et musclé. Les deux ne sauraient être plus opposés, le premier est une sorte de Woody Allen gay, névrosé, bavard et engagé, le second un taiseux, qui préfère la salle de muscu aux musées et écoute de la country. Tous deux sont en revanche d’éternels célibataires. Ils vont tenter de se mettre en couple. Et bien sûr ça ne va pas être simple, sinon il n’y aurait pas de film.

Quelques beaux moments mais parfois un peu de facilité

Si vous aimez les comédies romantiques américaines, cette variation gay vous plaira sans doute. La complicité des deux personnages principaux, joliment incarnés par Billy Eichner et Luke MacFarlane donne quelques beaux moments. Ils sont aidés en cela par une petite armée de seconds rôles de Harvey Fierstein (Torch Song Trilogy), à Bowen Yang (Fire Island) en passant par Debra Messing (Will and Grace), pour ne citer qu’eux.  Dommage que le film tombe trop souvent dans la facilité, avec les sempiternels commentaires sur la vie sexuelle des gays, Grindr, etc. Ou même dans le ridicule, comme lors de la première relation sexuelle entre Bobby et Aaron. L’intrigue y perd de sa crédibilité.

Billy Eichner, très impliqué dans la promotion de son film, a reproché aux hétéros de le bouder, malgré des critiques plutôt positives. Lors de la première scène de Bros, Bobby rencontre d’ailleurs un producteur. Ce dernier lui propose de faire un film gay qui plaira aussi aux hétérosexuels. Devant cette suggestion offensante, le personnage principal s’emporte et claque la porte. C’est plutôt une bonne chose que Billy Eichner n’ait pas voulu faire un film pour les hétéros. Le souci vient peut-être de la nature du film. A l’image de Fire Island, le film écrit par Joel Kim Booster, et sorti sur Disney + un peu plus tôt cette année, Bros contient peut-être un peu trop de clichés pour être totalement convaincant et séduire un large public.

Related Stories

RuPaul's Drag Race: On connaît les queens de Drag Race UK vs The World
Top 10: les meilleures chansons de Mylène Farmer
Tout ce que vous devez savoir sur le traitement comme prévention (Tasp) sans avoir osé le demander
Récap. Drag Race France épisode 7: Dieu m'a donné le drag
Quantcast