Ces cinq court-métrages réalisés par des gays représentent le meilleur de l’animation contemporaine

This post is also available in: English

Alors que les fans de Disney continuent à attendre une histoire d’amour entre deux hommes ou deux femmes sur le grand écran, Sven Bonnichsen, directeur du Northwest Animation Fest — un festival du film animé à Portland aux Etats Unis — nous conseille cinq créateurs de films animés qui ont mis en avant des relations gays et lesbiennes dans leur travail. Leurs œuvres montrent une belle diversité dans les styles d’animations et dans la manière de raconter des histoires, du clip musical au documentaire en passant par le symbolisme abstrait, qui se passe de tout langage.

« Les spectateurs désirent ardemment voir de l’animation LGBT », affirme Bonnichsen. « C’est déjà rare de voir des courts animés qui racontent la vie d’une personne cis gay ou lesbienne. Mais les spectateurs veulent plus, et réclament des histoires sur les personnes racisées, les identités non-binaires, queers et la pansexualité ».

« J’espère que la nouvelle génération d’étudiants en animation saura relever le défi et commencera à explorer un plus large spectre d’identité sur le grand écran », poursuit-il.

Voici cinq œuvres d’animateurs gays qui représentent le meilleur de notre communauté:

1/ Hora, par Yoav Brill

Ce documentaire illustre brillamment ce qui se passe dans la tête des gays israéliens quand ils décident de se tenir la main en public. Yoav Brill a étudié à l’Académie des arts et du design de Belazel, à Jérusalem, et se décrit comme un journaliste à temps-partiel — c’est comme cela qu’il a pu trouver des hommes qui acceptent de parler de leurs relations amoureuses et de leurs névroses.

2/ In a Heartbeat (En un battement de coeur), bar Esteban Bravo et Beth David

Vous avez sans doute déjà vu cet émouvant court-métrage qui montre le coup de foudre de deux écoliers. Le film est devenu viral dès sa sortie en 2017, avec 2,4 millions de vues dans le premier jour. Ses deux créateurs avaient pensé initialement à une histoire entre un garçon et une fille, mais ont changé d’avis quand ils ont réalisés que les histoires de ce genre étaient rares.

3. Farfisa Song par Looper, réalisé par Iain Gardner

Moutarde et Ketchup, les deux blaireaux gays dans ce clip ont une allure assez androgyne, mais ils ont une vraie relation. Ils dansent, s’embrassent, dorment ensemble et font un clip vidéo avec un budget rikiki tous les deux. La chanson a une vibe indé/électro-pop, avec un clavier rétro et un chant aérien. Iain Gardner est un animateur multi-récompensé qui travaille à la programmation des courts-métrages pour le Festival International du Film d’Édimbourg.

4. Plugin par Sergio Di Bitetto

Dans une société dystopique technocratique dirigée par des unions hétérosexuelles, deux hommes découvrent qu’ils ne rentrent pas dans le moule. Mais leur amour pourrait changer la société dans son ensemble. Di Bitetto a étudié l’animation à la Vancouver Film School et a ensuite travaillé dans l’animation commerciale après avoir passé son enfance à rêver des films de Disney et des films d’animation.

5. uuuuuu by David Delafuente

Quand vous embrassez quelqu’un, vous vous concentrez sur les éléments individuels de l’expérience. Delafuente déconstruit et créé ce sentiment en réduisant le baiser à ses éléments de base, et en en faisant une abstraction dans une séries de croquis en noir et blanc. Il vit à  New York.

(Visited 376 times, 1 visits today)