Disparition de Jerry Herman, légendaire compositeur de la comédie musicale américaine

Disparition de Jerry Herman, légendaire compositeur de la comédie musicale américaine

Be first to like this.

Le compositeur américain Jerry Herman est mort aujourd’hui à l’âge de 88 ans. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais c’est un géant de la comédie musicale américaine.

Né en 1931 à New York, on lui doit notamment Hello Dolly, son oeuvre la plus connue, mais aussi Mame, ou l’adaptation de La Cage aux Folles (avec un livret d’Harvey Fierstein, l’auteur de la pièce culte Torch Song Trilogy).

Son style de composition est plutôt « traditionnel », par opposition à des compositeurs contemporains comme Stephen Sondheim, auquel on l’opposera souvent. Ses chansons se caractérisent souvent par une légèreté et un optimisme propres à la comédie musicale américaine.

Voici quelques une de ses chansons les plus marquantes.

I am what I am (La Cage aux Folles)

En 1984, Jerry Herman, qui était ouvertement gay, adapte sur Broadway la pièce de Jean Poiret, La Cage aux Folles. La chanson phare est celle qu’Albin chante lorsqu’il décide qu’il est très bien comme il est et qu’il n’a pas à se déguiser et à paraître moins gay pour plaire à qui que ce soit.

I am what I am, repris notamment par Gloria Gaynor est plus qu’une chanson, c’est un hymne véritable hymne gay d’affirmation de soi.

Ci-dessous chanté par la drag-queen Ginger Minj.

Hello Dolly (Hello Dolly)

L’oeuvre la plus célèbre de Jerry Herman est sans conteste Hello Dolly. Elle a été créée en 1964 à Broadway, où elle a été jouée 2844 fois sur Broadway. Elle a ensuite fait le tour du monde et été adaptée au cinéma avec Barbra Streisand dans le rôle principal. En France, c’est Annie Cordy qui l’a reprise et en a fait un classique de son répertoire.

Ci-dessous, la version du film, avec Louis Armstrong et Barbra Streisand.

Bosom Buddies (Mame)

Moins connue en France, Mame est également l’un des grands succès de Jerry Herman. C’est la légendaire Angela Lansbury qui tient le rôle principal lors de la création de l’oeuvre, deux ans après Hello Dolly, en 1966. Dans un second rôle, la performance de la très caustique Bea Arthur (Dorothy, des Golden Girls) fera également date.

Voici une recréation de leur duo aussi drôle que légendaire:

The Man in the Moon (Mame)

« L’homme sur la lune est une femme »… Lors d’une soirée spéciale consacrée à Jerry Herman, Bea Arthur interprète cette autre chanson géniale de Mame, qui faisait un tabac à chaque représentation.

Time heals everything (Mack and Mabel)

Jerry Herman n’a pas connu que des succès. Mack and Mabel, qui raconte la vie d’une star du muet, Mabel Normand, fut un flop retentissant. Elle est rarement montée, mais ses chansons restent des classiques de la comédie musicale américaine, à l’image de ce magnifique Time heals everything, qui montre qu’Herman n’avait pas son pareil pour les ballades poignantes.

 

Quantcast