Quantcast
En Norvège des écoles maternelles organisent des mini-prides Infos

En Norvège des écoles maternelles organisent des mini-prides

Written by Xavier Héraud on February 07, 2019

L’anecdote est racontée sur un blog du HuffPost. Tristan Champion est un français émigé à Oslo, la capitale norvégienne.

Dans un post, il raconte qu’un jour son fils de 4 ans a ramené un rainbow flag de l’école. Un peu surpris, il regarde le programme de l’école et effectivement il était prévu de « célébrer la diversité », en cette « semaine de pride ». L’événement est même annoncé sur la page facebook de la mairie.

Le père (hétérosexuel, marié à une femme norvégienne) a envie d’en savoir plus et s’entretient avec l’un des responsables de l’événement. Il se demande entre autres s’il faut parler de sexualité à cet âge-là?

« Bien évidemment que l’on n’approche pas les questions de sexualité à cet âge-là lui répond son interlocuteur. On ne parle ni d’hétérosexualité ni homosexualité par exemple. On explique aux enfants le principe de tolérance, de diversité, qu’ils ont le droit d’être eux-mêmes, qu’il faut respecter l’autre. On parle plus concrètement de parentalité. Si la plupart des enfants ont un papa et une maman, il y en a aussi qui n’ont qu’une maman, qu’un papa, deux mamans, deux papas. »

Tristan Champion raconte ensuite que son fils regarde sur la chaîne publique une série intitulée « Une famille arc-en-ciel », où l’on voit notamment une demande en mariage d’un homme à un autre.

« Exposé ainsi dès son plus jeune âge aux différentes formes de parentalité, mon fils bâtit ses propres repères. Il aura la diversité de la parentalité comme référent, en conclut-il. Je réalisai que ça n’allait pas le perturber. Je crois même l’inverse, ces repères représentent une force pour lui. Les personnes que cela dérange me parlent souvent de leur peur qu’on l’incite à l’homosexualité. »

Photo: istockphoto