« Garçon Chiffon »: très beau premier film de Nicolas Maury

« Garçon Chiffon »: très beau premier film de Nicolas Maury

Be first to like this.

On connaissait Nicolas Maury comme acteur, au cinéma (Let my people go, Un couteau dans le coeur, ou même Les Tuche… ) ou à la télé (Dix pour cent), le voici maintenant réalisateur. Son premier long-métrage, sélection officielle de Cannes 2020, s’intitule Garçon Chiffon.

Le synopsis:

« Jérémie, la trentaine, peine à faire décoller sa carrière de comédien. Sa vie sentimentale est mise à mal par ses crises de jalousie à répétition et son couple bat de l’aile. Il décide alors de quitter Paris et de se rendre sur sa terre d’origine, le Limousin, où il va tenter de se réparer auprès de sa mère… »

Un ovni dans le paysage cinématographique français
Dans le paysage du cinéma français, qui nous a habitué aux comédies lourdingues et/ou hétéro-centrées, Garçon Chiffon fait figure d’ovni. Il n’a d’ailleurs pas été simple à financer, comme le raconte Nicolas Maury à Komitid: « Il faut en parler, il faut le dire, certaines chaînes ont clairement dit que c’était « trop pédé », « trop pédé et trop parisien » et après on me dit que ce n’est pas de l’homophobie ? Et encore mes producteurs ont parfois édulcoré mais j’ai eu très peu d’argent pour ça, parce que le regard sur l’homosexualité n’est pas celui de Guillaume et les garçons à table ! »

Garçon chiffon surprend en tout cas par sa liberté de ton quasi totale. Au fond, ce premier film ressemble à ce qu’on connaît déjà de Nicolas Maury acteur:  un sens de l’humour mâtiné d’absurde, une poésie de garçon sensible où les petites (et grosse) névroses du quotidien deviennent matière à comédie.

Pour ne rien gâcher, le réalisateur a soigné son casting. En plus de Nathalie Baye, parfaite en mère provinciale aimante — elle surnomme son fils « Chiffon », d’où le titre du film, Nicolas Maury a choisi deux des plus beaux mecs du cinéma et de la télé française, Arnaud Valois (120 bpm) et Théo Christine (Skam). Le premier incarne le petit ami exaspéré par les accès de jalousie de Jérémie et le second, l’homme à tout faire de sa mère, hétéro, mais peut-être un peu curieux… On notera aussi les apparitions de Jean-Marc Barr et surtout de sa collègue de Dix pour cent, Laure Calamy, pour un monologue survolté et hilarant qui va vous scotcher à votre siège.

Théo Christine dans Garçon Chiffon

Et c’est peut-être ce qui a déplu aux producteurs homophobes dont parle Nicolas Maury dans son interview citée plus haut: le réalisateur ne s’excuse pas de faire un film avec un personnage homosexuel central. Ses objets du désir sont filmés comme des objets de désir. Et le côté hyper sensible du personnage — d’aucuns emploieraient ce terme affreux d’ »efféminé » — n’est jamais prétexte à moquerie, comme c’est le cas dans tellement d’autres films.

Un point de vue résolument moderne qui ajoute au charme de ce beau premier film, qui sort en salles dans un contexte hélas peu favorable.

Voir la bande-annonce de Garçon Chiffon:

Garçon Chiffon, de Nicolas Maury. En salles le 28 octobre. 

Related Stories

"Un couteau dans le coeur": Méfiez vous des blondes
Avant la saison 2, revoir cinq moments cultes de la première saison de "Dix pour cent"
Thibaut Pez, un "Garçon formidable"
Vidéo: Retour sur l'avant-première des "Garçons sauvages"
Quantcast