Le co-fondateur d’Urgence Homophobie agressé à son tour

« C’est mon tour »… Guillaume Mélanie, co-fondateur de l’association Urgence Tchétchénie, devenue Urgence Homophobie, a été victime d’une agression homophobe hier à Paris.
Il a posté un message de son visage en sang, avec un nez cassé, accompagné du message suivant:

« Ce soir c’est mon tour. Agression homophobe à la sortie d’un restau. Nez cassé. Choqué. Du sang partout. Je suis homosexuel, et nous sommes en 2018. »

Sur BFMTV, Guillaume Mélanie, qui sortait des urgences, est revenu sur l’incident:

« En sortant, le temps qu’on se dise tous au revoir, on gênait le passage. Un monsieur qui a dû voir qu’on était gays (…), ça ne lui a pas plu. Il a poussé un de nos réfugiés pour pouvoir passer. On lui a dit « eh oh, doucement ». C’est là qu’il m’a dit des insanités homophobes. Il m’a traité de pédé, il m’en a collé une direct. Un gros coup de poing dans le nez. » Heureusement Guillaume Mélanie était accompagné et ses amis se sont interposés: « Si je n’avais pas été avec mes amis, il m’aurait fracassé. »

Comme à chaque agression ces derniers temps, beaucoup de réactions de soutien, dont celle de Joël Deumier, président de SOS Homophobie:

« Nouvelle agression homophobe hier soir à Paris contre  Guillaume Mélanie. « Tu suces des bites sale PD », et puis des coups. La succession d’actes de haine inquiète et alarme. Les politiques de prévention de la haine anti-LGBT doivent être intensifiées. Plein soutien à Guillaume. », écrit-il sur Twitter.

Cette agression homophobe à Paris est la énième d’une longue liste cette année. Pourtant, selon le Parisien, la Préfecture fait état d’une baisse des agressions par rapport à l’an dernier.