Haïti: Mort du militant LGBT Charlot Jeudy

Haïti: Mort du militant LGBT Charlot Jeudy

Be first to like this.

On a appris hier la mort de Charlot Jeudy, fondateur de l’association Kouraj, en Haïti. Il pourrait avoir été assassiné. Selon la journaliste Amélie Baron de RFI, qui a révélé la nouvelle, « les circonstances de ce meurtre sont encore floues. »

Dans un communiqué, l’ambassade de France en Haïti a déploré « la parte de ce défenseur courageux de la personne humaine et, tout particulièrement, des personnes LGBT » et « engage les autorités à faire le plus rapidement possible toute la lumière sur les circonstances de ce décès. »

Kouraj est la principale association LGBT en Haïti, un pays où l’homosexualité est encore réprimée. Et Charlot Jeudy était sans doute la personnalité LGBT la plus visible. Il avait notamment essayé de lancer un festival Massimadi — à l’image des Massimadi de Montréal ou Bruxelles, des festivals de films dédiés aux questions LGBT vues par les personnes racisées — en 2016, mais avait dû battre en retraite devant le tollé suscité par cette initiative. L’équipe de Massimadi Montréal se dit « sous le choc » de sa mort.

La mort de Charlot Jeudy s’inscrit dans un contexte particulier. Haïti vit depuis quelques mois une grave crise. La rue conteste le pouvoir du président Jovenel Moïse. La capitale, Port-au-Prince, est en particulier plongée dans le chaos.

Quantcast