Historique: L’Inde dépénalise l’homosexualité

Historique: L’Inde dépénalise l’homosexualité

Be first to like this.

Décision historique en Inde: la Cour Suprême a décidé ce jeudi que l’article 377 du codé pénal, qui criminalisait l’homosexualité, violait la Constitution. De fait, l’homosexualité est désormais dépénalisée.

Des personnes LGBT apprennent la nouvelle à Mumbai:

Le premier Juge de la Cour Suprême a estimé que cette loi était »irrationnelle, indéfendable et manifestement arbitraire ». « Les LGBT sont victimes de la morale Victorienne », a estimé l’une des autres juges.

La section 377 du code pénal indien, qui punit les relations de même sexe, date de 1860, époque à laquelle le pays était une colonie britannique. En 2009, une cour indienne avait déclaré que cette disposition était anticonstitutionnelle. Mais quatre ans plus tard, la Cour Suprême était revenue sur cette décision, arguant de la criminalisation n’allait au contraire pas à l’encontre de la Constitution, et choquant ainsi la communauté LGBT locale, qui devrait recommencer à se cacher.

Début 2018, la Cour Suprême annonçait qu’elle était prête à revoir sa décision de 2013 suite à un jugement datant de août 2017, qui stipulait que le droit à la vie privée est un droit fondamental. Une décision saluée à l’époque par les militant.e.s LGBT qui y voyaient là une base pour faire tomber à nouveau la section 377. Ils avaient raison.

Photo: Queer Pride, New Dehli, 2015

 

Related Stories

France Antilles s'excuse après sa Une homophobe

5 bonnes raisons de se mettre à la PrEP chez un médecin généraliste
Offrez des cadeaux aux autres utilisateurs de Hornet!
Tout ce que vous devez savoir sur le traitement comme prévention (Tasp) sans avoir osé le demander
Quantcast