Jean-Luc Romero PrideMoris
Jean-Luc Romero PrideMoris

Malgré le deuil, Jean-Luc Roméro-Michel est allé soutenir la Pride de l’île Maurice

Alors qu’il pleure la perte brutale de son époux Christophe Michel-Roméro, Jean-Luc Roméro-Michel est allé soutenir ce week-end la Pride LGBT à Port-Louis, capitale de l’Île Maurice, comme il l’a rapporté sur Twitter. Il en était l’invité d’honneur. Sur le réseau social, il précisait que c’était Christophe qui lui avait conseillé d’accepter ce voyage et qui l’avait organisé.

La manifestation avait d’ailleurs bien besoin de soutien, car elle a été menacée par des manifestants homophobes, qui voulaient organiser une contre-manifestation. Cela a conduit dans un premier temps les autorités à annuler la marche.

« Des fous de Dieu armés ont empêché la #PrideMoris mais c’est l’amour qui finira par triompher. Jamais leur haine ! Bientôt dans l’Océan Indien l’homosexualite sera dépénalisée. Je l’ai rappelé dans mon discours inspiré par mon tendre Christophe. », a alors écrit Jean-Luc Roméro-Michel sur Twitter.

 

Pour ne pas laisser la victoire aux homophobes Le collectif Arc-en-ciel a malgré tout organisé un sit-in le 2 juin. Les manifestants homophobes étaient aussi sur place, rapporte le site Zinfos974.  Ils brandissaient des pancartes où l’on pouvait lire « LGBT condamné par tous religion » ou « Lgbt attire malédiction BonDieu » (voir les photos des deux rassemblements sur le site lexpress.mu).

« Face aux homophobes, les militants LGBTQI de la #PrideMoris ont montré le visage de l’amour et la bienveillance. Fier malgré la perte de Chris d’être à vos côtés car rien ne justifie la haine et l’homophobie. Je repars avec vos sourires dans le cœur. Ils donnent du sens à mon deuil. », a commenté l’élu et militant parisien.

A Maurice, ancienne colonie néerlandaise, française puis britannique, indépendante depuis 1968, l’homosexualité est encore pénalisé. « La sodomie est illegale, Les droits des LGBT sont inexistants. Mais on ne peut pas dire que nous sommes persécutés à outrance non plus. Le gouvernement a ratifié une convention des nations unies pour protéger les droits LGBT en 2011. », affirme le journaliste Yasin De Nmamode.  « Mais cette montée de l’extrémisme change la donne, et c’est récent » précise-t-il.
Le collectif Arc-en-Ciel a publié une vidéo de l’événement, dont le slogan était « Lamour Pena Limit », « L’amour ne connaît pas de limite ». On ne saurait mieux dire.