Justice: Prison ferme pour les agresseurs et violeurs du militant gay Zak Ostmane

Justice: Prison ferme pour les agresseurs et violeurs du militant gay Zak Ostmane

Be first to like this.

Les agresseurs du militant gay Zak Ostmane à Marseille en 2017 ont été condamnés hier à de la prison ferme par la cour d’Assises des Bouches du Rhône.

Selon Le Monde, l’irlandais Graham Shrubb et le chilien Alejandro Salazar, anciens légionnaires, ont écopé respectivement de 18 ans et 5 ans de prison ferme. Les deux étaient accusés de séquestration et d’agression, et seul le premier était accusé en plus de viol. La cour a reconnu le circonstance aggravant d’homophobie pour les faits.

A l’époque, Zak Ostmane, l’un des fondateurs de l’association Shams France, avait raconté à Hornet le calvaire que les deux hommes lui avait fait subir.  A la sortie d’un bar de Marseille, il avait été emmené par les deux hommes dans une chambre d’hôtel où il avait été agressé, volé, et violé pendant 36 heures. Il a pu échapper à ses agresseurs lorsqu’il a vu des policiers par la fenêtre et qu’il a crié de toutes ses forces pour attirer leur attention. Les deux anciens légionnaires avaient alors été immédiatement arrêtés.

LIRE AUSSI | Victime de violences homophobes, le militant LGBT Zak Ostmane écrit à François Hollande

« Libéré d’un énorme poids »

A l’énoncé du verdict, Zak Ostmane s’est dit « enfin libéré d’un énorme poids » et a estimé que « la justice avait été rendue ».

Zak Ostmane est l’auteur du livre Genre Interdit, publié par Calem Edition.

Related Stories

Ncuti Gatwa, de "Sex Education", sera le prochain "Docteur Who"
Le footballeur australien Josh Cavallo fait son coming-out
En raison du covid, les Gay Games de 2022 sont reportés à 2023
L'Assemblée Nationale vote définitivement l'ouverture de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes seules
Quantcast