Kenya: La Cour Suprême refuse de décriminaliser l’homosexualité

Kenya: La Cour Suprême refuse de décriminaliser l’homosexualité

Be first to like this.

C’est une mauvaise nouvelle pour les gays et lesbiennes du Kenya. Les trois juges de la Cour Suprême ont considéré que les article 162 et 165 du code pénal, qui prévoient jusqu’à 14 ans de prison pour les personnes qui auraient des relations sexuelles avec d’autres personnes de même sexe, ne violent pas la Constitution.

Selon l’association de Nairobi National Gay & Lesbian Human Rights Commission, « Ces vieilles lois coloniales entraînent de la souffrance, de la violence, du harcèlement, de la torture et du chantage pour la communauté LGBT. »

Selon le Guardian, »le Kenya a arrêté 534 personnes pour avoir eu des relations sexuelles avec des personnes de même sexe entre 2013 et 2017. Selon ceux qui ont contesté la loi devant la Justice, plus de 1500 agressions ont eu lieu au Kenya depuis 2014. »

Les associations espéraient que l’abrogation de ces articles de loi pourraient faire effet boule de neige dans les autres pays d’Afrique qui criminalisent encore l’homosexualité.

Ce ne sera pas pour cette fois.

Photo: Extrait de Rafiki, de Wanuri Kahiu (2018)

Related Stories

Tout ce que vous devez savoir sur le traitement comme prévention (Tasp) sans avoir osé le demander
Femuline, le nouvel album 100% tubes de Todrick Hall
La marche des fiertés de Paris est officiellement annulée
Têtu fête ses 25 ans avec Mylène Farmer en couverture
Quantcast