Les mots à la bouche lance une campagne de financement participatif

Les mots à la bouche lance une campagne de financement participatif

Be first to like this.

Nouvelle étape dans la vie des Mots à la Bouche. La librairie LGBT parisienne va changer de propriétaire et cherche des fonds pour assurer sa pérennité.

L’équipe s’explique dans un communiqué:

« Walter Paluch (photo ci-dessous, tout à droite), propriétaire et gérant des Mots à la Bouche depuis 25 ans, souhaite transmettre sa librairie directement à l’équipe salariée. Cette transmission se fera sous forme de Société Coopérative, dont il restera associé dans l’optique d’une transmission à la fois économique, symbolique et culturelle. Ce choix de type d’entreprise est celui de la pérennité : la structure coopérative met ses salarié.e.s au centre de leur outil de travail. »

Les quatre salarié.e.s actuels, Nicolas Wanstok, Eva Sinanian, Kamel Gasmi, Jimmy Robert-Teyssier, ainsi que Céline Germann, ancienne salariée et Walter Paluch seront les actionnaires de la structure.

Toute l’équipe des Mots à la Bouche.

40 000 euros avant la mi-juillet

Les Mots à la Bouche recherche au moins 40 000 euros via la plateforme de financement participatif Zeste. Cette somme permettra de financer une partie du stock de livres présent au moment du rachat par la nouvelle équipe, estimé à 150 000 euros. La campagne se clôt le 17 juillet.

L’histoire des Mots à la Bouche

Créée en 1980 par Jean-Pierre Meyer Genton, la librairie a d’abord emménagé dans le XVIIIème avant de s’installer en 1983 en plein coeur du quartier du Marais, rue Sainte Croix de la Bretonnerie. A la mort de Jean-Pierre Meyer-Genton en 1996, son compagnon, Walter Paluch devient le gérant de la librairie. Suite à une augmentation de son loyer, arrivé à son terme fin 2019, Les mots à la bouche a été contrainte de chercher un nouveau local. Après quelques semaines d’incertitude, un local a été identifié dans le XIème arrondissement et Les mots à la bouche a réouvert au 37 rue Saint Ambroise le 5 juin 2020. Selon l’équipe, la librairie a retrouvé une grande partie de sa clientèle habituelle et profite également de la clientèle de l’arrondissement, réputés être l’un des plus gay-friendly de la capitale.

LIRE AUSSI | Les mots à la bouche vont réouvrir ce vendredi!

Photo de Une: Xavier Héraud

Related Stories

Matt Damon n'utilise plus le mot "pédé", mais seulement depuis quelques mois
Crise interne, reprise des activités sportives, loi sport... on a discuté avec Eric Arassus, nouveau président de la FSGL
Découvrez la bande-annonce de "It's a sin", le nouveau projet de Russell T. Davies
Prix du roman gay: le palmarès 2020
Quantcast