La manif pour tous perd en appel contre l’ancienne présidente d’Act Up-Sud Ouest

La manif pour tous perd en appel contre l’ancienne présidente d’Act Up-Sud Ouest

Be first to like this.

C’est le soulagement pour Act Up-Sud Ouest et son ancienne présidente, Louise Lourdou. Cette dernière était poursuivie pour « injure publique » par la Manif pour tous après une action de l’association de lutte contre le VIH/sida toulousaine. Elle vient d’être relaxée en appel, après avoir été condamnée en première instance.

Les faits remontent au 30 mai 2017. Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous, était venue à Toulouse pour une conférence. Elle avait été accueillie devant la salle par les militant.e.s d’Act Up-Sud Ouest.

Dans un communiqué, Act Up-Sud Ouest se montre satisfaite: « Ne craignez donc plus de le dire : La Manif Pour Tous est homophobe et complice du sida ! Ce qui nous a toujours semblé évident est dorénavant acté par cette décision de la cour d’appel de Toulouse qui a statué qu’il ne s’agissait pas d’injures publiques et que le discours porté par notre association depuis de nombreuses années rentrait dans le cadre de la liberté d’expression et du débat politique. »

« Cette décision est aussi l’occasion pour nous de rappeler que cela fait maintenant près de 10 ans que cette organisation réactionnaire bat le pavé pour nous empêcher d’accéder à de nouveaux droits, en raison de notre orientation sexuelle. », ajoute l’association, qui ne se fait guère d’illusion sur la portée de cette décision judiciaire pour l’association présidée par Ludovine de la Rochère: « Sans réellement croire que cette décision apprenne la décence à La Manif Pour Tous, espérons du moins qu’elle les empêche dorénavant de se croire autorisés à traîner des associations de lutte contre le sida ou contre les LGBT-phobies devant les tribunaux. »

Autres procès

Ce n’est pas la première fois que la Manif pour tous s’en prend à une association de lutte contre le VIH. Elle avait également porté plainte contre Laure Pora, ancienne présidente d’Act Up-Paris, pour des affiches qualifiant la Manif pour tous d’homophobe. Le 23 janvier 2018, la Cour de Cassation avait cassé l’arrêt de la Cour d’appel qui condamnait la présidente d’Act Up.

En 2014, la Cour d’appel de Paris avait également relaxé le sénateur Jean-Pierre Michel, décédé récémment, poursuivi pour diffamation. Il avait écrit dans un courrier à la Manif pour tous que celle-ci représentait « la pire des homophobies ».

Photo: Marche des fiertés de Toulouse, 2017. Xavier Héraud.

 

Related Stories

Netflix: 7 Documentaires LGBT incontournables
RuPaul's Drag Race All Stars 6: découvrez qui est la gagnante
"Sea, sex and chems": Répondez à l'étude sur la sexualité sous chems
L'Inter-LGBT annonce une marche des fiertés LGBT à Paris le 26 juin
Quantcast