Marches des fiertés LGBT: 4 raisons de marcher plus que jamais en 2021

Marches des fiertés LGBT: 4 raisons de marcher plus que jamais en 2021

Be first to like this.

Pourquoi a-t-on toujours besoin de marches des fiertés LGBT en 2021? La question fait régulièrement débat dans les commentaires sur le fil d’actualités de Hornet. Alors que les premiers défilés devraient commencer ce week-end, voici quatre raisons de toujours marcher :

1/
Pour rendre hommage à celles et ceux qui se sont révoltés contre l’oppression. Les première prides ont eu lieu en 1970 aux Etats-Unis pour célébrer l’anniversaire des émeutes de Stonewall, qui se sont déroulées un an plus tôt. En France la première marche a eu lieu en 1977 pour demander la fin des discriminations à l’égard des gays et des lesbiennes.

2/
Parce que la visibilité c’est important. Une fois par an, les homos, les bi.e.s et les personnes trans peuvent marcher librement dans les rues. C’est important pour celles et ceux qui n’osent pas encore être eux-mêmes dans l’espace public. C’est important pour montrer aux homophobes que nous ne nous cachons pas.

3/
Pour soutenir les militant.e.s et les associations. Ce sont eux et elles qui se mobilisent le reste de l’année pour obtenir de nouveaux droits, pour accompagner celles et ceux qui en ont besoin, pour offrir des espaces convivialité. Si vous ne faites pas déjà partie d’une association, allez les soutenir en marchant, ne serait-ce qu’un moment, derrière leur banderole ou leurs pancartes. Il y a une grande diversité d’associations: militantes, sportives, festives. Vous en trouverez sûrement une qui vous correspond.

4/
Pour passer un bon moment. Certains veulent opposer le sérieux militant à la frivolité de ceux qui ne viennent à la marche que pour s’amuser. Et d’une on peut très bien être militant et s’amuser en même temps, et de deux, venir à une marche juste pour s’amuser n’est pas un crime. Tout le monde n’a pas être un militant chevronné. Et puis, défiler fièrement en tant que gay, lesbienne bi ou trans, quand tant aimeraient encore que nous nous cachions, c’est déjà politique en soi.

LIRE AUSSI | Marches des fiertés LGBT 2021: le calendrier

Photo: Marche des fiertés LGBT de Toulouse en 2017, par Xavier Héraud

Related Stories

Kate Winslet connaît plusieurs acteurs gays qui craignent de faire leur coming-out
"Garçon Chiffon": très beau premier film de Nicolas Maury
Rapport SOS homophobie 2020: "Hausse alarmante" des paroles et actes homophobes
La Global Pride de ce week-end est le plus grand événement LGBT numérique jamais organisé
Quantcast